Comment bébé se retourne dans le ventre ?

C’est bientôt la fin de la grossesse et c’est le moment où, de nombreuses futures mamans se posent toutes sortes de questions, relatives à la position du bébé dans le ventre. Ces différentes inquiétudes subviennent surtout lorsque, le bébé ne s’est pas encore retourné, afin de positionner la tête vers le bas. En effet, dans de pareils cas, la plupart des futures mamans pensent directement à l’accouchement par césarienne. Toutefois, les femmes n’ont pas à s’inquiéter de cela car, au moins 10 à 15% des bébés, sont confrontés à cette situation. Alors comment bébé se retourne dans le ventre ?

Pourquoi le bébé se retourne-t-il dans le ventre de sa mère ?

Le retournement de bébé est une étape tout à fait normale et naturelle, pour chaque bébé, même si tous les bébés ne passent pas là. Tout au long de son séjour dans le ventre, le bébé ne cesse de grandir et de prendre du poids, ce qui l’amène parfois, à manquer d’espace. En effet, malgré qu’il prenne du poids, le liquide amniotique dans lequel le bébé baigne n’augmente pas, il garde toujours la même quantité de départ.

La conséquence de ce phénomène, c’est que le bébé voit ses mouvements limités, par manque de place. Afin de se mettre à l’aise, il cherche la bonne position, qui lui permet d’être confortable. Dans le ventre, la position dans laquelle il est le plus à l’aise, c’est celle située dans la partie la plus large, se trouvant dans l’utérus de la maman. Ainsi donc, lorsque le bébé sent qu’il est bien positionné et qu’il est à l’aise, il vient poser ses fesses et attendre calmement, le moment où il faut sortir.

Retournement de bébé dans le ventre : à quel moment de la grossesse ça se passe ?

Un bébé se retourne dans le ventre de sa mère généralement vers la fin du 7ème mois de grossesse c’est-à-dire, entre 30 et 35 semaines. Cette période s’applique pour la plupart du temps, pour une première grossesse, afin de permettre au bébé d’adopter la bonne position, pour le déclenchement de l’accouchement.

Cependant, en ce qui concerne les femmes qui ne sont pas à leur première grossesse, la période adéquate pour que bébé se retourne, intervient beaucoup plus tard, que celle des premières grossesses. Il faut dans ce cas, attendre parfois jusqu’à 8 mois de grossesse, pour que cela se réalise. Voilà pourquoi, cette période n’est pas fixe, elle connait des variations.

Quelles sont les situations dans lesquelles le bébé ne se retourne pas ?

Après avoir passé de longs mois dans le ventre de sa maman, il arrive un moment où, le bébé va devoir sortir. Et pour ce moment, il est recommandé par les médecins, que ce dernier sorte la tête la première. Cependant, ce n’est pas le cas de tous les bébés. Seulement 50% des bébés se retournent dans le ventre de leur mère par eux-mêmes.

Pendant ce même temps, les autres vont maintenir leur position initiale, celle caractérisée par la tête en haut et les fesses vers le bas. Et ils sont capables, de se présenter ainsi et de sortir. Pour ces bébés, plusieurs situations peuvent les pousser, à ne pas se retourner. Au nombre de ces différentes situations, il y entre autres :

La naissance prématurée du bébé

L’un des cas dans lesquels bébé ne se retourne pas, c’est lorsqu’il s’agit d’une naissance prématurée. Lorsqu’un bébé nait prématurément, il se présente par le siège. En effet, dans ce genre de situation, le bébé n’a pas eu assez de temps, pour se retourner et adopter la position de sortie adéquate.

Le bassin trop étroit

L’effet d’un bassin trop étroit, atypique ou qui fait preuve de peu de mobilité, conduit à la limitation des mouvements du bébé, ce qui ne lui permet pas, de bouger comme il le faut. Il a ainsi du mal à se placer correctement.

Le manque ou l’excès de liquide amniotique

Comme énuméré plus haut, le bébé se trouve dans l’obligation de se retourner, pour désormais se conformer à une position, qui lui permet d’être confortable car, le liquide amniotique ne lui suffit plus, pour lui assurer de la stabilité. Par contre lorsque ce liquide est vraiment insuffisant ou en excès, le bébé n’arrive pas à tourner.

Le bébé est coincé

Dans sa quête du bon positionnement, le bébé peut se retrouver dans une position, qui l’empêche d’effectuer le moindre mouvement. Il ne peut donc plus bouger, et le retournement devient alors difficile pour lui.

Le placenta trop bas

En présence d’un placenta beaucoup trop bas, l’on peut facilement assister au non retournement du bébé dans le ventre.

une femme enceinte est allongée dans un cabinet médical et tient la main de son conjoint pendant qu'une gynécologue et son assistante regardent son échographie
Un bébé en siège sera plus étroitement surveillé par un professionnel de santé

Bébé ne se retourne pas : quelles sont les conséquences ?

Quand malgré toutes les dispositions prises, le bébé ne se retourne toujours pas et maintient sa position, le médecin se trouve dans l’obligation, de procéder à l’accouchement. Ainsi, durant l’accouchement avec la présentation par siège, il peut avoir certains risques, que sont :

Le risque d’étouffement

Etant donné que c’est la tête du bébé qui sortira en dernière position, il peut y avoir un risque d’étouffement. L’enfant dans ce cas, peut se retrouver en manque d’oxygène, pendant la procédure de l’accouchement.

Le risque de malformation

Par ailleurs, lorsqu’un bébé doit se présenter par le siège, il est possible d’avoir un risque de malformation. Même si c’est une situation qui peut arriver, c’est quand-même très rare aujourd’hui, compte tenu de l’évolution de la médecine.

échographie d'un bébé de 5 mois dans le ventre de sa mère
Echographie à 5 mois de grossesse

Bébé se retourne dans le ventre : comment le savoir ?

Généralement, durant le 8ème mois de grossesse, le bébé est censé avoir sa tête en bas, prêt à sortir. Pour savoir si bébé a adopté la bonne position, c’est seulement un examen médical, qui permet d’être au courant. Si vous ne savez pas comment se retourne bébé dans le ventre, vous pouvez en tant que future maman, consulter un professionnel, pour un examen. Cet examen qui est pratiqué par un obstétricien, implique la mise en place de trois techniques. Il s’agit de :

Le toucher vaginal

Il s’agit d’une des techniques les plus utilisées par l’obstétricien lors du contrôle du 8ème mois, pour identifier la position du bébé. La technique du toucher vaginal durant laquelle l’obstétricien introduit deux doigt dans le vagin de la future maman, permet d’explorer son appareil génital, afin de connaitre avec exactitude, si le bébé se présente par le siège ou par la tête.

L’échographie

Outre le toucher vaginal, l’échographie est l’autre technique la plus fiable, qui permet de connaître la position de bébé. Cette technique d’imagerie est à l’origine de la visualisation du bébé, depuis le ventre de sa mère. Ainsi, pour connaître la position de son bébé, l’échographie est une technique très sollicitée.

Le palper du ventre

Tout comme l’échographie, cette technique est appliquée sur le ventre. En effet, le gynécologue ou la sage-femme, juste en vous palpant le ventre, a la possibilité de sentir si votre bébé, va se présenter par la tête ou par le siège.

Identifier soi-même si bébé s’est retourné

Afin de connaitre la position du bébé dans le ventre à partir du 8ème mois, les femmes peuvent le faire par elle-même, sans avoir à aller consulter un professionnel. Dans un premier temps, vous pouvez utiliser la technique consistant à palper le ventre. Cette technique n’a rien de compliquer car elle est simple, efficace et fiable. Vous pouvez donc demander à votre médecin traitant, de vous donner la main, pour que vous puissiez, le pratiquer à la maison vous-même, afin d’identifier la position de votre bébé, qui va bientôt naitre.

Pour le savoir, il suffit de poser votre main sur le bord supérieur de votre ventre en dessus du pubis, afin d’essayer de sentir une bosse, qui montre dans quelle position se trouve ses fesses ou sa tête. Ainsi, pour identifier s’il s’agit de la tête ou des fesses, la sage-femme a l’habitude de secouer la bosse et lorsque le corps de bébé bouge, il faut savoir que les fesses son en bas, ce qui veut dire, qu’il est en position siège.

Cependant, quand la sage-femme remue la bosse et que le corps de bébé ne fait aucun mouvement, soyez donc sûr, que vous êtes en présence de sa tête. Cela implique que le bébé est en position normale, la tête vers le bas, vous pouvez donc être rassuré.

Bébé ne se retourne pas : l’accouchement par césarienne est-il la première option ?

Lorsque le bébé ne se retourne pas, cela ne veut pas forcément dire, que vous allez accoucher par césarienne. Quand votre bébé ne se retourne pas, et qu’il se présente en siège, cela constitue une anomalie. Dans ces conditions, l’accouchement par voie basse est parfois difficile, voire impossible à réaliser car, il présente de très grands risques.

Un bébé peut ne pas se retourner au bout du 30ème semaine de grossesse, et rester ainsi jusqu’à l’accouchement. Cependant, certains bébés se retournent seulement à partir de la 32ème semaine de grossesse.

Lorsque vous vous retrouvez dans une situation où votre bébé ne souhaite pas ou n’arrive pas à se retourner, sachez qu’il est tout à fait possible, de l’amener à le faire. Il existe plusieurs techniques et des manœuvres fiables, pour arriver au bout de ce problème.

Comment faire sa liste de naissance autour de l’arrivée de bébé ?

Amener le bébé à se retourner : quelles sont les manœuvres disponibles pour y arriver ?

La césarienne n’est pas la première option à envisager, lorsque le bébé ne se retourne pas. Souvent sources d’angoisses pour les parents du bébé, la césarienne peut s’avérer ne pas être nécessaire, lorsque l’on arrive à le faire retourner. Ainsi, il est tout à fait possible, de ramener un bébé qui se trouve dans une position de siège, à la bonne position, afin de facilité l’étape de l’accouchement. Voici les différentes méthodes disponibles, pour aider le bébé à faire une pirouette pour se retourner.

Adopter les bonnes postures à la maison

Vous avez là, une astuce naturelle, qui existait depuis plusieurs générations. En choisissant de pratiquer ces bonnes postures à la maison, vous allez donner une chance à votre enfant, pour qu’il se retourne dans votre ventre. Ces postures qui sont adoptées à la maison, peuvent être effectuées allongé ou à genoux.

Pour espérer obtenir de bons résultats fiables, ces diverses postures doivent intervenir dès le début du 8ème mois de grossesse. Elles ne constituent en aucun, un danger pour le bébé. Mais pour s’en assurer, vous devez demander l’avis de votre obstétricien, avant de faire quoi que ce soit. Par ailleurs, ces postures pour être efficaces, seront répétées 2 à 3 fois par jour. Parmi les différentes postures recommandées, il y a:

La position à genoux

Cette position enregistre un taux de succès, allant jusqu’à 70%. En adoptant cette position, vous allez donner un grand coup de pouce, au retournement de votre bébé dans le ventre. A genoux avec les deux mains comme appui, passez environ 15 minutes dans cette position, détendez vos muscles et respirer profondément.

Suite aux 15 premières minutes, vous allez ensuite fléchir les genoux et déposer délicatement vos avant-bras et vos coudes sur le sol. Restez dans cette position, pendant au moins 5 minutes et relevez-vous.

Quand vous allez adopter cette position à plusieurs reprises, vous allez noter des changements dans le comportement de votre bébé. Ces mouvements vont connaître des modifications, et il va commencer à donner des coups de pied.

La position de pont indien

La posture du pond indien n’est pas difficile à réaliser, pour la future maman, qui désire mettre toutes les chances du côté de son bébé, pour qu’il se retourne et envoie sa tête vers le bas. La position du pont indien consiste à s’allonger sur le sol et à surélever le bas de son bassin, grâce à l’utilisation de coussins ou d’oreillers. Faites cela pendant 30 minutes, durant 2 à 3 jours dans une semaine. Pour que cela soit plus pratique, vous devez écarter les jambes sur le côté et adopter une respiration profonde et longue.

La position du pont passif de Bayer

Elle se pratique tous les jours, durant 20 minutes. Le pont passif de Bayer est une posture dans laquelle, il faut surélever ses fesses ou les vertèbres lombaires, pour les maintenir à 30 cm du sol. Le plus important, c’est de réussir à former un arc de cercle avec votre corps. A l’aide d’un coussin de grossesse ou un coussin ferme, effectuer ce mouvement tout en vous relaxant, en regardant la télé ou dans votre lit, avant d’aller dormir.

Se tourner vers l’ostéopathie pour que bébé se retourne

En parlant de l’utilisation de techniques naturelles pour faire tourner le bébé dans le ventre de sa mère, afin de le placer dans une position normale, lorsqu’il est en siège, le recours à l’ostéopathie est une bonne idée. Elle est très efficace, durant la grossesse. Dans un premier temps, elle est adoptée par les femmes enceintes, pour soigner un certain nombre de maux relatifs à la grossesse.

Toutefois, en dehors de cet aspect, elle contribue valablement au retournement du bébé dans le ventre, lorsque ce dernier n’arrive pas à le faire. L’ostéopathe après avoir pris connaissance du déroulement de votre grossesse, du début jusqu’à l’instant T, va vous demander la position du bébé selon les dernières analyses, les éventuelles difficultés ou complications liées à la grossesse. Suite à ce premier contact, ce professionnel prendra toutes les dispositions nécessaires, pour vous aider.

Il est capable avec seulement quelques massages à l’extérieur, de rendre au bébé, l’environnement plus favorable à son retournement dans le ventre. Après seulement une ou deux séances, ou encore quelques heures, le bébé peut se retourner.

Utiliser la technique de la lampe de torche ou de la clochette

Cette technique est fiable, efficace et prouvée par les scientifiques. En effet, les bébés curieux lorsqu’ils apercevront la lumière de la torche, pourraient changer de position, pour satisfaire leur curiosité. C’est aussi le cas, des bruits de clochettes ou autres stimulus sonores.

Se baser sur l’acupuncture

vue rapprochée sur la main d'une sage-femme qui tient une aiguille et va la planter sur la main d'une femme enceinte
Sage-femme pratiquant l’acupuncture

Effectuée par les sages-femmes, ce procédé est positif et donne des résultats positifs. D’origine chinoise, l’acupuncture est souvent recommandée par l’obstétricien et cela se passe généralement pendant la semaine 34 de la grossesse. Elle est caractérisée par un taux de réussite de 80%, dès la première séance. En insistant sur la zone sensible, ces professionnels peuvent débloquer le retournement de bébé dans le ventre de sa mère.

Recourir à la version par manœuvre externe à l’hôpital

Lorsque malgré toutes les tentatives douces pour le faire retourner, le bébé reste camper sur sa position, l’obstétricien est en mesure de vous vous proposer le recours à la version par manœuvre externe à l’hôpital (VME). Elle est bien plus complexe que les autres techniques, c’est la raison pour laquelle, elle est un dernier recours. Cette technique obstétricale, vise à éviter l’accouchement par le siège. Cela demande une grande maitrise de la procédure, de la part de quelqu’un qui sait comment bébé se retourne dans le ventre.

Comment bébé se retourne dans le ventre : en résumé

Le non retournement d’un bébé dans le ventre, est une situation qui n’est pas toujours bien accueillie par les futures mamans, qui craignent l’accouchement par césarienne. Mais avant d’en arriver là, il y a plusieurs techniques validées scientifiquement, pour amener le bébé à se retourner de lui-même de façon naturelle.

Etant donné que vous avez déjà une idée de tous les détails relatifs au retournement de bébé dans le ventre, pouvez-vous nous dire, ce que vous en pensez ? Dîtes-le nous en commentaire ci-dessous.

Panier
Retour haut de page