Comment passer de l’allaitement au biberon ?

Durant les premiers mois de sa vie, le lait maternel constitue pour le nourrisson le meilleur aliment qu’il puisse prendre. Il renferme en effet tous les nutriments pouvant lui permettre de croître normalement et d’être à l’abri des maladies. Malgré tous les bienfaits que l’allaitement puisse procurer au bébé, le bébé doit à un moment donné en être sevré et passer au biberon.

Bien que cette transition soit nécessaire, il faut reconnaître qu’elle créée une rupture de lien entre la mère et son enfant. De ce fait, vous devez maîtriser comment passer de l’allaitement au biberon de manière sereine afin d’éviter que le sevrage ne soit un risque pour vous ni pour votre enfant. Le point sur l’attitude à adopter est donc fait ici.

Passer au biberon au bon moment

A la question de savoir comment passer de l’allaitement au biberon, vous devez savoir qu’il est recommandé de laisser le sevrage s’effectuer de manière naturelle. Il s’agit en réalité de laisser le bébé décider de lui-même qu’il ne souhaite plus allaiter. Dans ce cas, vous allez constater que lorsque vous lui donnez le sein, il aura tendance à mordre le mamelon.

Au moment d’allaiter, il peut aussi tourner sa tête de côté à plusieurs reprises avant de prendre le sein ou projeter sa tête en arrière tout en se raidissant. Ce sont les signes qui révèlent que le nourrisson désire consommer autre chose que du lait maternel.

Cependant, vous devez savoir que s’il faut laisser le sevrage se faire naturellement, le processus tardera à intervenir. Selon la majorité des mères qui ont opté pour cette forme de sevrage, il a fallu que l’enfant atteigne 2 voire 4 ans avant de montrer des signes qu’il ne veut plus du sein. Avec l’âge élevé du bébé, certaines mères se retrouvent parfois dans l’obligation d’allaiter leur enfant en cachette. C’est justement pour ne pas avoir à faire face à cette situation incommodante que des mères préfèrent le sevrage planifié.

Au niveau de cette forme de transition alimentaire, vous n’avez pas à attendre que le bébé présente des signes pour indiquer qu’il souhaite arrêter l’alimentation au lait maternel. C’est à vous de décider de votre propre chef du moment où votre enfant pourra passer du lait maternel au biberon. Concrètement, retenez que vous êtes libre d’opter pour un sevrage planifié ou naturel.

Aucun âge ne vous est également imposé en ce qui concerne comment passer de l’allaitement au biberon. Quel que soit votre choix, retenez que l’OMS recommande aux mères d’attendre que le bébé atteigne l’âge de 6 mois avant de le faire passer au biberon. Ainsi, vous êtes certaine qu’il a eu le temps suffisant de bénéficier des meilleures substances nutritives présentes dans le lait maternel.

Comment passer de l’allaitement au biberon : faire le sevrage en douceur ?

Le passage de l’allaitement au biberon est un processus qui ne peut aucunement être fait de manière brusque. Vous devez en effet comprendre qu’un arrêt brutal de l’allaitement peut provoquer un engorgement au niveau de vos seins. Il s’agit en réalité d’une montée importante du lait qui fait gonfler de manière excessive les seins et qui entraîne des sensations de douleurs puis de chaleur. Cet engorgement peut s’aggraver puis provoquer une mastite et un blocage des canaux mammaires.

Du côté de l’enfant, un arrêt brutal met en péril le bon fonctionnement de son système immunitaire et de son appareil digestif. Pour ne pas donc pas mettre en danger votre santé ni celle de votre bébé, effectuez le sevrage au lait maternel de manière douce.

Supprimer progressivement le nombre de tétées

Si vous vous demandez comment passer de l’allaitement au biberon, retenez que la transition alimentaire doit être effectuée de manière à réduire de façon progressive le nombre de tétées. Les tétées supprimées devront être remplacées par des prises de biberon. Cela sous-entend donc que vous allez procéder à un allaitement mixte.

Pour supprimer alors les tétées, le principe est de commencer par celles dont la lactation est moins abondante. D’après les médecins, ce sont les tétées de l’après-midi qui sont les moins importantes. Ce sont ces dernières qu’il faudra donc retirer en premier. Après elles, vous pourrez supprimer les tétées du midi, ensuite celles de la soirée puis enfin les tétées de la matinée.

Etablir un calendrier pour la transition alimentaire du bébé

photo de 2 biberons de lait sur fond bleu ainsi que de poudre de lait posé avec une cuillère bleue
Poudre de lait bébé

Quand il s’agit de comment passer de l’allaitement au biberon, vous devez savoir qu’il y a un « calendrier » à établir afin de s’assurer que le sevrage s’effectue dans les règles de l’art. Déjà, il faut comprendre que vous devez fixer une date à laquelle votre bébé sera entièrement alimenté au biberon. Une fois ce délai choisi, le sevrage progressif pourra débuter plusieurs semaines à l’avance. Souvent, les mères prennent 3 semaines à un mois au moins pour passer du sein au biberon.

Pour illustrer, si vous décidez par exemple qu’au 31 décembre, votre enfant devra totalement arrêter d’être nourri au lait maternel, alors, vous devriez débuter le sevrage à compter du 30 novembre ou à partir du 1er décembre. C’est un axe important qui vous garantit que la diversification alimentaire se fait de manière douce.

Un autre point à ne pas négliger à propos de comment passer de l’allaitement au biberon concerne l’espacement de temps pour supprimer les tétées. Vous devez en effet comprendre qu’il est conseillé de laisser une semaine environ entre chaque catégorie de tétée à retirer. Par exemple, si vous supprimez les tétées du matin cette semaine, celles de la soirée devront être retirées la semaine suivante.

Choisir les équipements de sevrage adaptés

En matière de comment passer de l’allaitement au biberon, vous devez comprendre que le sevrage ne saurait être réussi si vous n’avez pas certains outils à votre disposition. Nous voulons parler du biberon et du lait.

La sélection du biberon

Pour effectuer progressivement la transition alimentaire, vous devez sélectionner un biberon qui soit spécifiquement adapté pour un processus de sevrage. En effet, votre choix doit se porter sur un biberon doté d’une tétine physiologique. Cette dernière possède des caractéristiques similaires à celles du sein qui feront ainsi croire au bébé qu’il est entrain d’allaiter.

Une tétine physiologique possède en effet une texture souple et douce ainsi qu’une base large à laquelle votre bébé peut s’accrocher. Avec une tétine pareille, votre enfant ne rencontrera aucune difficulté pour boire son lait.

Pour davantage faciliter son alimentation, pensez à choisir une taille de tétine adaptée à son âge. Lors du choix du biberon, vous devez aussi prendre en compte sa contenance et le débit de sa tétine. Concernant le premier aspect, vous devez savoir que la capacité du biberon dépendra de l’âge de l’enfant. Généralement, pour les enfants âgés de 1 à 9 mois, ce sont les biberons d’une contenance de 250 à 300 ml qui leur sont adaptés. Si votre bébé est plus grand que cette tranche d’âge ou s’il a l’habitude de manger beaucoup, vous devriez privilégier les biberons de 300 à 400 ml.

A propos du second paramètre, retenez que vous devriez choisir un biberon dont la tétine possède un débit lent. Cette dernière doit en effet posséder un petit trou. En réalité, vous devez comprendre qu’au cours de l’allaitement, les nourrissons ont l’habitude de téter doucement. Il faudra donc choisir un débit de tétine susceptible de leur offrir la même sensation, surtout dans les débuts. Au fil du temps, vous pourrez choisir une tétine avec un trou plus large.

Qu’en est-il du choix du lait infantile pour le sevrage ?

A la question de savoir comment passer de l’allaitement au biberon de manière sereine, sachez que le choix du lait à utiliser pour la préparation du biberon est aussi important. Au moment d’acheter donc ce produit, retenez que vous le retrouverez en deux catégories dans le commerce. Il y a les laits infantiles conçus avec du lait de chèvre et ceux faits avec du lait de vache. Ces deux types de laits renferment la majorité des nutriments qu’il est possible de retrouver dans le lait maternel.

Il est cependant recommandé de privilégier la première catégorie de lait à la seconde, car elle affecte moins le système digestif du bébé. Pour être par ailleurs certain que le lait infantile correspond effectivement à votre enfant, vous devez également réaliser son choix en considérant son âge. Ainsi, si votre bambin est âgé de moins de 6 mois, vous devriez lui choisir du lait pour nourrisson ou du lait 1er âge.

S’il a entre 6 et 10 mois, vous devriez lui prendre du lait de suite ou du lait 2ème âge. Par contre, si le nourrisson possède entre 10 mois et 3 ans, ce qu’il lui faut, c’est du lait de croissance. Pour affiner la sélection du lait infantile à donner à votre bébé, vous pouvez aussi considérer son poids. Il y a des correspondances qui sont généralement précisées sur l’emballage du lait.

Découvrez notre guide pour vous aider à choisir votre lait pour bébé

Donner du lait maternel dans le biberon au bébé

vue rapprochée sur un nouveau-né qui boit un biberon avec une tétine imitant le sein maternel
Nouveau-né au biberon imitant le téton du sein maternel

Vous désirez savoir comment passer de l’allaitement au biberon ? Mettez simplement du lait maternel dans le biberon de votre bébé. Il existe en réalité certains de ces enfants qui sont difficiles à sevrer. Ils refusent le biberon lorsqu’ils constatent que son contenu n’est pas du lait maternel. Si tel est le cas de votre bébé, nous vous conseillons de lui donner durant les premiers jours du processus de transition alimentaire du biberon contenant du lait maternel. Cela lui permettra d’ailleurs de s’adapter à la succion de la tétine.

Pour mettre en place cette astuce, il vous faudra investir dans un tire-lait. Ainsi, vous pourrez tirer votre lait maternel en toute facilité. Par ailleurs, nous vous déconseillons de ne pas tirer du lait et de le conserver afin de protéger votre enfant des éventuels risques d’infections. Si par obligation, vous êtes contraintes de conserver du lait maternel tiré, gardez-le alors au froid dans un réfrigérateur, et ce pas durant plus de 12 heures. De plus, avant de donner le lait maternel conservé au bébé, chauffez-le afin que sa température avoisine celle du corps.

Demander de l’assistance pour faire passer le bébé au biberon

Si vous êtes la mère et que c’est à vous que revient la charge de faire passer le bébé au biberon, sachez que le processus de transition alimentaire sera assez périlleux. En effet, vous devez comprendre que les bébés sont des êtres dotés d’un fort instinct. Cela peut sembler ridicule mais ils sont capables de ressentir la présence du sein de leur mère lorsque celle-ci est à proximité.

Si c’est vous qui devez alors donner le biberon à l’enfant, il aura tendance à rechercher le sein et le préférer au biberon. Pour éviter donc les refus du bébé, confiez la charge à une autre personne de lui donner le biberon durant les premiers jours. Il peut s’agir du père, de la grand-mère ou d’une nounou. De plus, lorsque le bébé prend son biberon, évitez d’être à proximité et surtout de le regarder. L’idéal est de vous tenir à l’écart.

Donner le biberon à l’enfant dans une position correcte

Concernant toujours comment passer de l’allaitement au biberon, sachez que la position que vous adoptez au moment de donner le lait industriel au bébé participe à la facilité de l’opération. Ainsi, durant les moments de prise du biberon, mettez le bébé dans la même position que celle que vous aviez l’habitude de prendre lorsque vous lui donnez du sein.

Cette posture lui rappellera en effet celle de l’allaitement et va l’emmener à accepter plus facilement le biberon. De même, vous devez savoir que pour donner le lait industriel au bébé, le biberon ne se tient pas en position verticale. Dans une telle posture, le lait va en effet beaucoup couler du biberon. Votre enfant est dans ce cas exposé au risque de se faire étouffer par le lait. L’idéal est donc de garder le biberon en position horizontale.

Ainsi, le bébé a plus de contrôle sur la tétine. Par ailleurs, durant la prise du biberon, il est conseillé de laisser le nourrisson prendre entre 2 et 3 gorgées puis de vider ensuite la tétine en abaissant le biberon. Cette technique permettra en réalité au bébé de reprendre son souffle et de bien ingurgiter les gorgées de lait.

Le bébé refuse le biberon : que faut-il faire ?

Votre bébé refuse le biberon malgré toutes vos tentatives ? A ce propos, une règle du comment passer de l’allaitement au biberon recommande de ne pas le forcer. Vous devez comprendre que votre enfant a tout simplement du mal à accepter un changement au niveau de ses habitudes alimentaires. Laissez-lui donc le temps de passer au biberon à son rythme.

Cependant, le refus du biberon par votre bébé ne doit pas vous empêcher de persévérer. Essayez donc de lui proposer à nouveau le biberon. Pour faciliter la transition alimentaire du nourrisson, il y a certaines astuces que vous pourriez mettre en application

Comment emmener le nourrisson à apprécier le biberon ?

Pour emmener votre bébé à accepter le changement au niveau de ses habitudes alimentaires, créez un moment d’échanges et de complicité avec lui. Lorsque vous donnez le biberon à votre bébé, prenez le soin d’échanger des regards avec lui, de lui faire de petites caresses ou de lui chanter une chanson. Par ailleurs, sachez que le fait pour l’enfant de se retrouver dans un environnement où il l’habitude de prendre le sein peut le pousser à refuser le biberon s’il s’agit toujours du même espace.

photo d'un bébé asiatique allongé sur une couverture blanche avec de longs poils. il tient un biberon dans ses mains et porte un body gris.
9 mois

Pour emmener donc votre enfant à apprécier le biberon, pensez aussi à créer un autre environnement pour sa nouvelle forme d’alimentation. Concrètement, il s’agit de lui donner son lait dans une pièce où vous n’aviez pas l’habitude de l’allaiter. Lors de la prise du biberon, vous pouvez également parler au bébé et lui expliquer les changements alimentaires qu’il subit. Vos mots vont certainement le rassurer.

Un autre moyen efficace pour faire accepter le biberon au nourrisson est d’appliquer quelques gouttes du lait maternel sur la tétine. Il faut avouer que même si la tétine physiologique possède le même aspect que le sein, elle ne dégage pas la même odeur que cette partie du corps. Pour « duper » donc votre enfant, adoptez cette astuce. Il est aussi permis de faire cuire la tétine dans de l’eau chaude afin qu’elle puisse dégager des sensations similaires à celles de la peau de la mère.

Comment passer de l’allaitement au biberon : quelques erreurs à éviter ?

Si vous souhaitez que la transition alimentaire de votre enfant soit une réussite, retenez que vous ne devez pas le sevrer alors qu’il traverse déjà une situation qui le perturbe. Nous voulons parler par exemple de la poussée d’une dent, de l’entrée en garderie ou d’un changement du cadre de vie. Par ailleurs, il faut ajouter que tout comme le bébé, la mère doit aussi prendre certaines précautions. Pensez à mettre en place des astuces pour désengorger vos seins. Vous pouvez faire un massage aréolaire ou utiliser un tire-lait pour évacuer le trop plein de lait. Il est aussi possible de faire de l’homéopathie ou d’inhiber la lactation grâce à des plantes.

Il y a tout un arsenal d’astuces à mettre en pratique pour qu’un bébé puisse passer de l’allaitement au biberon. Une fois que ce sevrage sera achevé, quitte à vous de continuer à allaiter par moment votre enfant. Si le bébé accepte définitivement le biberon, que faut-il faire ensuite pour l’emmener à consommer des aliments plus solides ?

Avez-vous des difficultés à arrêter l’allaitement et le faire passer au biberon ? Ou avez-vous au contraire réussi facilement la transition ? Racontez-nous en commentaire.

Panier
Retour haut de page