Où bébé doit faire la sieste ?

A la naissance, bébé dort beaucoup. De 0 à 2 ans, il dort 14 à 17 heures en moyenne par jour. Et le sommeil est indispensable pour la santé et pour le bien-être de bébé. Car lorsque bébé dort, il se construit et son organisme sécrète l’hormone de croissance, qui participe à son développement. Pendant le sommeil, le système nerveux de bébé est renforcé et son immunité stimulée. Dormir ou siester est donc primordial chez bébé. Raison pour laquelle il est important de savoir où bébé doit faire la sieste.

Bébé et les phases de sieste

Pendant le sommeil, l’hormone de croissance est secrétée, il est donc important que bébé dorme autant qu’il le veut. En matière de siestes de bébé, il n’y a pas de règles prédéfinies. Mais tout parent doit être à même d’écouter son enfant et apprendre à connaitre ses besoins.

Inutile de le réveiller en plein sommeil, parce que vous estimez qu’il est l’heure de changer sa couche ou de lui donner le biberon. Très tôt, bébé vous signifiera de quoi il a besoin et c’est en respectant son rythme, que les moments de sieste se dérouleront au mieux.

Encore tout petit, il est vrai qu’on a du mal à communiquer ses envies et ses besoins, si ce n’est pas des pleurs ou par des grimaces. Ceci dit, certains signes ne trompent pas. Des signes peuvent indiquer, s’ils sont bien et vite identifiés, quand coucher son bébé, quand le nourrir, quand changer sa couche.

Bébé grandit et avec le temps, ses besoins en sommeil avec lui. Cela peut paraitre évident, jusqu’à ses trois premiers mois et jusqu’au douzième mois, bébé dort moins et les siestes évoluent avec lui. Si l’enfant est gai et éveillé comme un poisson dans l’eau, il est inutile de lui imposer une sieste dans l’après-midi. Car la qualité du sommeil de bébé évolue au fil du temps. Dès les premiers mois, bébé alterne entre les phases de sommeil apaisé, léger, calme et agité.

Pourquoi bébé doit-il siester ?

La sieste fait partie du rythme de développement de bébé. Elle lui permet en effet de mieux appréhender son quotidien et d’avoir un bon équilibre émotionnel. Raison pour laquelle de la naissance de l’enfant, jusqu’à ses 4 ans au moins, la sieste est impérative. Mais elle évolue en fonction des besoins de bébé en repos.

De jour comme de nuit, le sommeil de bébé obéit à des rythmes externes et s’organise en des cycles de 50 à 60 minute. Ces cycles alternent des épisodes de sommeil calme et agité. Prépondérant, le sommeil agité préfigure le sommeil paradoxal et s’assimile aux rêves.

Dans le développement du cerveau de bébé, cette qualité de sommeil joue un important rôle. Faire la sieste est bénéfique pour l’enfant. Elle permet aux bébés et aux enfants de tenir toute la journée. Dans le développement de l’enfant, elle joue un rôle majeur. La sieste aide bébé à avoir un rythme biologique régulier. Elle favorise la croissance et l’aide à assimiler les connaissances acquises pendant la phase d’éveil. Pendant le sommeil, le corps et le cerveau de l’enfant sont au repos.

Après cette période, ils sont prêts à reprendre service et deviennent plus performants. Faire la sieste favorise l’endormissement de l’enfant le soir. Le bébé qui n’a pas siesté au cours de la journée, le soir est énervé et ronchonnant. Pendant les siestes l’enfant est plus serein, que la nuit. Il n’a donc pas peur, car quand il dort, il y a du bruit autour de lui et il se sent entouré et en sécurité. Pendant la sieste il n’y a ni cauchemars, ni mauvais rêves, donc aucune appréhension pour lui. C’est en cela que la sieste réduit considérablement les terreurs nocturnes.

Quel endroit pour faire siester bébé ?

un bébé dort dans un berceau en bois. il est vêtu de bleu et sa literie est également bleue.
Le berceau comme premier lit de bébé

Dès les premières semaines après la naissance de bébé, il est conseillé de le faire dormir dans un berceau ou dans un moïse. Car à cet âge, de nombreux bébés n’aiment pas se retrouver dans un grand espace. Si vous n’avez ni berceau, ni moïse, vous pouvez coucher bébé dans le sens de la largeur dans le lit ou dans la bassinette à l’une des extrémités. Le bébé peut également faire ses siestes ailleurs que dans son lit.

La plupart des bébés s’endorment souvent dans la voiture pendant un long trajet planifié autour de l’horaire de la sieste ou lors d’une promenade dans la poussette. Mais il est conseillé de faire coucher bébé dans son lit, dans la journée, dès qu’il présente des signes de fatigue. Et il faudra que sa chambre ne soit pas totalement dans le noir, pendant ce moment. Un peu de lumière dans la pièce, lui permettrait de différencier la sieste du sommeil de nuit.

Conseils pour une sieste réussie

Créer un environnement favorable au sieste de bébé

Faire dormir son enfant dans la chambre parentale ou dans sa propre chambre nécessite un certain nombre de précautions. La première des choses à retenir, c’est de coucher bébé dans un lit pas trop grand, car les bébés aiment avoir la sensation de toucher les bords du lit pendant leur sommeil. Aussi, le matelas utilisé doit être assez ferme et bien adapté au lit. Il ne doit ni avoir d’oreiller ni de couette dans le lit ou dans le berceau de bébé. Il ne faut pas surinvestir le lit. Pas besoin de peluche en rafales, de mobile ultra colorés ni de bricoles inutiles.

Pour assurer une sieste paisible à son enfant, c’est de veiller à bien le coucher et le reste viendra tout seul. Et bien coucher son bébé implique que certains gestes peuvent tout changer. Tout comme vous n’aimeriez pas dormir dans une pièce bruyante, surchauffée ou trop éclairée, ainsi bébé ne dormira pas dans une telle atmosphère. Le lit de bébé doit être posé à un endroit sûr, calme, qui ne le sur-stimulera pas pendant sa sieste ou pendant ses moments de sommeil.

Pour sa sieste, un petit mobile, un doudou ou une turlurette est largement suffisant. La pièce dans laquelle vous couchez bébé ne doit pas être surchauffée au-delà de 19°C. Cette température est parfaite pour un sommeil apaisé et réparateur pour bébé. Les rituels du coucher sont également des moments à ne pas négliger. Que ce soit le soir ou au moment de la sieste, le rituel que vous mettrez en place en tant que parent, pour préparer votre bout chou au sommeil, lui permettra d’avoir des repères.

Ne faites pas l’impasse sur l’habitude des chansons dans le rocking chair ou de petites histoires pour coucher bébé. Si votre bébé est très jeune, vous pouvez favoriser son environnement de différentes façons. En dehors de la température, qui doit être confortable, il faut lui mettre des vêtements appropriés, pour la saison. Rassurez-vous enfin, qu’il n’y ait pas de fumée de cigarette et que l’air soit frais, sain et bon à respirer. Rappelez-vous également de tout ce qui lui rappelle sa vie dans l’utérus : le son de votre voix, une musique douce, un doux bercement et de la chaleur.

Ne pas rater la sieste de bébé

Lorsque bébé dort mal la nuit, de nombreux parent pensent qu’en lui faisant sauter la sieste, ils l’aideront à trouver plus facilement le sommeil le soir. Erreur, car ce qui compte le plus en matière de sommeil réparateur, c’est la régularité et le respect des temps de sieste.

Veillez donc à bien respecter les horaires habituels de siestes de bébé. Et restez zen. Ne paniquez pas lorsque vous mettez bébé dans son lit qu’il refuse obstinément de dormir. S’il sanglote, cela ne veut forcément pas dire qu’il désire quitter le lit. Cela peut au contraire être un signe que bébé est très épuisé et que vous devez le laisser au lit quelques minutes, tout en lui comptant une petite histoire ou en lui fredonnant un petit chant. De la même manière, bébé peut être au lit et babiller gaiement sans pour autant dormir. Laissez-le profiter simplement de ces moments de repos. Car en grandissant, le temps de repos devient aussi bénéfique que le temps de sommeil.

Apprendre à gérer le sommeil de bébé

Savoir s’endormir est un apprentissage. Les parents peuvent décider du moment favorable et le mettre en place. Pour certains c’est dès les premiers mois de la vie, alors que chez d’autres c’est à plus tard. Mais le plus important c’est d’être à l’aise avec le choix fait. Car l’autonomie au sommeil implique un sentiment de sécurité pour bébé, qu’il est parfois difficile de lui transmettre, surtout si les parents n’agissent pas selon leurs convictions. Aussi, il est important de renforcer les signes de sommeil avec un rituel de coucher et des horaires de lever de repas de coucher et de sieste.

Pour que bébé fasse correctement ses nuits, il faut d’abord, qu’il ait la capacité de s’endormir tout seul. Le rituel du coucher est un moment d’intimité avec les parents. Et si bébé a l’habitude de s’endormir dans les bras, il aura toujours besoin des bras, lorsqu’il se réveillera dans la nuit.

Alimentation de bébé et sieste

un bébé assis dans sa chaise de bébé sourit en tenant une cuillère rouge dans sa bouche. il porte un bavoir orange et tient avec sa main gauche un bol vide. une compote est posée devant lui sur sa table.
Alimentation et sommeil sont étroitement liés

En principe, dès le 6ème mois, le bébé n’a plus besoin de tétées pendant la nuit. S’il est alimenté, il faudra supprimer les tétées soit partiellement ou totalement. Après 4 ou 5 mois, il est préférable de ne plus endormir bébé au sein ou au biberon. Car l’alimentation et le sommeil sont deux moments différents de la journée. Et l’usage de la tétine procure un effet apaisant.

La succion permet de ralentir le rythme cardiaque et permet à l’enfant d’entrer plus facilement dans le sommeil. Il est démontré qu’au cours des 6 premiers mois, l’utilisation de la tétine avait un rôle protecteur de la mort subite du nourrisson. Car les difficultés surviennent lorsque le bébé est habitué à avoir sa tétine en bouche pour s’endormir.

Pour certains bébés, la tétine à la bouche est un mode d’endormissement si bien que lorsqu’ils se réveillent la nuit comme le jour et s’aperçoivent, qu’ils ne l’ont plus dans la bouche, logiquement, ils vont la rechercher à chaque fois. Alors pour que bébé gère tout seul sa tétine, il faudra très tôt lui montrer les gestes à faire en lui remettant la tétine dans la main puis amener sa main à sa bouche.

Comment aider bébé à bien siester ?

La manière de coucher bébé

Il n’y a vraiment pas de bonne ou de mauvaise manière de mettre son bébé au lit. Mais le plus important, c’est que vous soyez à l’aise et que vous teniez compte de la température de votre bébé. Si l’horaire de sieste de votre bébé est prévisible, mettez juste en place une routine du coucher. Ainsi, à chaque moment de sieste, répétez juste les mêmes gestes, afin que ce dernier puisse connaitre les moments de sieste et s’y préparer.

Les massages sont des gestes apaisant et doux, qui peuvent aider à dormir facilement. Ils lui permettront de se détendre. De plus, après un bon massage, le corps de bébé sécrète davantage de mélatonine, l’hormone du sommeil, qui améliore le cycle d’éveil du bébé. Dès que vous finissez cette routine, vous pouvez mettre votre bébé au lit, avant même qu’il ne s’endorme. Cela l’aiderait à apprendre à dormir tout seul au moment venu. Lorsque bébé commence à montrer des signes de fatigue, ne tardez pas à le mettre au lit. Car trop fatigué, bébé pourrait avoir d’énorme difficulté à s’endormir.

Comprendre son enfant

Si bébé pleure au moment de faire sa sieste, autant le laisser verser ses larmes quelques minutes, le temps de comprendre son chagrin. Parfois, la grande fatigue fait sangloter certains enfants. Mais une petite berceuse suffit à faire sécher ces larmes. Restez quelques minutes à ses côtés jusqu’à ce que votre présence ne soit plus indispensable à ses yeux. Encore une fois, votre enfant a besoin d’un temps d’adaptation avant que vous quittiez la pièce après l’avoir mis dans son lit.

Respecter le rythme des siestes

S’il y a une chose à ne pas faire des fois, c’est de supprimer les siestes au bébés qui grognent au moment du coucher et penser qu’il dormirait mieux le soir. Le rythme de l’enfant pourrait être davantage décalé et les horaires de la sieste autant que celles du repas doivent être respectées, puisque le changement de ce rythme perturberait les repères de l’enfant.

Dès les premiers jours on ne peut nettement distinguer les gros dormeurs des petits nerveux qu’un rien réveille. Il convient donc de fixer des horaires pour habituer bébé à la sieste pendant la journée. Il est également, important de favoriser les activités relaxantes avant le coucher, avec son enfant.

Découvrez les bienfaits du massage pour aider bébé à s’endormir

Jusqu’à quel âge la sieste pour bébé est nécessaire ?

plan rapproché sur un bébé endormi dans une couverture beige. ses joues sont rouges.
Un sommeil paisible de bébé

Le nouveau-né passe environ 14 à 18 heures par jour à dormir. Pour l’équilibre physiologique de bébé, les siestes sont très importantes. Dès les 4 premiers mois, bébé est habitué à faire 3 siestes par jour. Mais pour certains bébés, les siestes constituent un problème. Alors, pour aider son enfant à trouver son rythme, il faut dans un premier temps l’observer. Ensuite, il faut lui proposer la sieste aux heures où il présente des signaux de sommeil.

Si bébé frotte les yeux, s’il a des bâillements ou si son regard est fixé dans le vide ou s’il a la tête qui dodeline à répétition, il faut lui proposer des siestes. Si aux heures régulières de sieste, votre bébé n’a pas envie de siester, laissez-le dans le lit avec un doudou, et avec un petit rituel de sommeil préalable. Si une fois dans le lit, il continue de pleurer, sortez-le du lit et laissez-le poursuivre sa journée.

Pourquoi bébé refuse de faire la sieste ?

Lorsque bébé grandit, son rythme de sommeil évolue aussi. Au fil des mois, son besoin de dormir diminue Notamment après 3 mois et au-delà de 12 mois, cela diminue considérablement. En ces périodes, il n’a plus vraiment envie de dormir autant qu’avant et le faire comprendre à sa façon. Il ne ressent plus la fatigue, et se retrouve en pleine forme l’après-midi. Il est donc inutile de lui imposer plusieurs siestes au cours de la journée.

Le bébé peut parfois être perturbé par les intempéries climatiques, notamment en période de canicule où la chaleur bat son plein. Les fortes températures empêchent l’enfant de dormir correctement et il est difficile pour lui de trouver sommeil lorsqu’il transpire. Il est donc important d’habiller l’enfant légèrement en cette période et de lui faire boire régulièrement de l’eau. Par ailleurs, pendant les vacances, l’enfant change d’environnement et ne retrouve plus la même chambre, son lit n’est plus le même et souvent, il ne connait pas les nouveaux amis de papa et maman, qui partagent son espace. Il doit donc s’habituer à ces changements et pour ça, il faudra du temps.

Où bébé doit faire la sieste maintenant

Le sommeil est un aspect très important de la santé et du bien-être et tout bébé. En fait, de bonnes habitudes de sommeil s’acquièrent dès la naissance. Les enfants qui ne dorment pas assez peuvent avoir de la difficulté à passer à travers leur journée. La nuit, ils peuvent éprouver également des difficultés à s’endormir. Mais ce qui aide l’enfant à comprendre la différence entre sieste et sommeil de nuit, c’est justement la différence d’ambiance. Et pour que l’enfant ait un bon rythme de sa sieste, il faut juste le lui apprendre doucement au fil des jours.

Quelles sont vos astuces pour endormir bébé ? Dites-les nous en commentaires ci-dessous.

Panier
Retour haut de page