Quels sont les bienfaits d’un massage pour endormir son bébé ?

En Inde, le massage des nouveau-nés est une tradition ancestrale ancrée dans la culture et transmise à toutes les générations. La technique baptisée « shantala » est un art millénaire inscrit dans le système médicinal indien. Au fil du temps, la méthode a posé son empreinte sur le sol européen. C’est ainsi qu’un rituel d’origine étrangère s’est vulgarisé afin de devenir un massage thérapeutique infantile. Les spécialistes de la puériculture se montrent unanimes quant à la pratique dès la naissance. Quels sont alors les bienfaits d’un massage pour endormir son bébé ?

Les avantages du massage de bébé

Le massage dès la naissance fournit à votre bébé un panel d’avantages aussi bien sur le plan physique que psychologique.

Soulager bébé des petits maux du quotidien

La colique, les maux de ventre et les gaz perturbent le paisible quotidien de votre bébé. Ces troubles sont liés à un mauvais transit intestinal. La frustration et l’inconfort qui en découlent le mettent dans tous ses états.

Le massage active le transit intestinal. La chaleur combinée aux mouvements circulaires de vos mains relance la digestion. L’opération supprime ainsi le gaz et débloque les selles.

Les poussées dentaires provoquent des démangeaisons au niveau de la mâchoire. Le massage concentré sur cette zone évanouit cette sensation désagréable.

Prolonger sa vie utérine

Confort et sécurité résument le ressenti de votre bébé tout au long de la grossesse. L’enveloppe maternelle dans lequel il a grandi se rapproche d’un imperturbable cocon doux. Le massage reproduit cet environnement chaleureux, assurant ainsi la continuité de sa vie utérine.

Certes, votre bébé devra supporter les bruits assourdissants et la lumière aveuglante. Cependant, le massage reconstitue la sensation réconfortante. Le sentiment de sécurité apaise votre enfant.

Par ailleurs, la technique de relaxation aide votre enfant à réguler sa température corporelle.

Stimuler votre bébé

L’Association Française de Massage pour Bébé (AFMB), dont l’objectif est la vulgarisation de la massothérapie infantile, qualifie l’opération de source de stimulation. Les palpations des zones stratégiques améliorent le système hormonal et le système immunitaire de bébé. Elles développent également la croissance musculaire. Elles assurent la coordination et l’équilibre de votre enfant.

Le massage éveille aussi bien le corps que l’esprit. Il renforce la concentration et facilite ainsi les apprentissages des gestes de tous les jours.

Outre la détente, le massage est une source de mieux-être. Il renforce la souplesse cutanée. Il amenuise le risque de mauvaise posture de votre bébé.

Partager un moment privilégié avec votre bébé

La séance crée un instant de partage et un temps d’échange privilégié en compagnie de votre enfant. Ressentez les bonnes ondes qui circulent à travers la pièce et appréciez le moment de rapprochement avec votre nourrisson.

Le massage est également le rendez-vous exceptionnel en tête-à-tête avec votre petit bout de chou. Il ouvre la compréhension mutuelle. Il vous transporte dans un état de zénitude. Il apporte la paix aussi bien pour vous que pour votre bébé.

Renforcer le lien d’attachement parent-enfant

Le massage raffermit la relation parent-enfant. Le phénomène de peau contre peau génère chez votre bébé de l’ocytocine, c’est-à-dire, l’hormone de l’attachement. Son cerveau produit la substance 7 secondes après le massage. L’hormone conçoit par la suite un sentiment de sécurité qui renforce son adaptation à son nouvel environnement.

La stimulation de son corps consolide les attaches affectives. Dans l’optique d’une connexion, le massage est un canal de communication. Il mobilise votre attention sur le langage non verbal de votre bébé.

En vue de consolider vos liens affectifs, élaborez un rituel de massage en fonction de votre disponibilité : un massage journalier ou hebdomadaire.

Communiquer autrement avec bébé

Le massage appartient au langage de la peau et du toucher. Durant leurs 3 premiers mois, les nouveau-nés y attachent une importance capitale. D’ailleurs, cette période fusionnelle incite votre bébé à réclamer des attouchements, des contacts physiques permanents et donc des massages réguliers. Le moment est ainsi favorable à une communication non verbale. Tout au long de la séance, transmettez à votre enfant :

  • vos énergies ;
  • votre émotion ;
  • votre ressenti ;
  • votre amour ;
  • votre humeur ;
  • votre état d’esprit ;
  • votre dévouement.

Par ailleurs, la communication non verbale reste la méthode de prédilection des jeunes parents inexpérimentés.

une femme a les mains posées en train de faire un massage à un  bébé sur le ventre qui regarde le photographe
Massage comme au spa

Améliorer la circulation sanguine

Sur le plan physique, la croissance et le renforcement des muscles font partie intégrante des bienfaits d’un massage pour endormir son bébé. La pratique améliore aussi la circulation du sang. Il entretient le flux d’oxygène, phénomène qui conserve une température optimale de votre enfant.

Le contact physique offre un agréable moment de détente qui, à son tour, produit l’hormone du sommeil appelé mélatonine. Cette substance efface le stress. Elle détend les muscles, chasse les mauvaises pensées et supprime les frustrations, les craintes ainsi que les pleurs. Ces phénomènes convergent vers l’endormissement de votre bébé. Détendu, serein et zen, votre enfant tombera vite dans les bras de Morphée.

Accélérer la prise de poids des prématurés

Les prématurés désignent les nouveau-nés mis au monde avant terme (souvent avant le 8e mois). Leur poids pose alors problème. La massothérapie favorise un gain de poids.

Une expérience récente de 10 jours a été réalisée sur 40 prématurés (nés à leurs 31 semaines d’aménorrhée). Les nourrissons ont bénéficié de 15 minutes de massages à raison de 3 fois par jour. Le résultat a été concluant. Les bébés ont affiché un gain de poids de 47 % supérieurs aux autres prématurés.

Un gain de poids rapide signifie une réduction du séjour à l’hôpital.

Les bienfaits du massage pour les enfants

Soulagement, proximité parentale, relaxation, tous les avantages de la massothérapie de bébé s’appliquent également chez les enfants. À ces avantages s’ajoute l’amélioration de leur concentration et donc l’optimisation de leur faculté.

Bon nombre d’établissements scolaires ont intégré dans leur cursus des massages à l’intention des jeunes. Le programme pédagogique vise l’accroissement de la concentration. Le résultat est sans appel : les classes bénéficiant d’une séance de massage manifestent des résultats scolaires impressionnants. Les élèves redoublent d’effort, maintiennent un calme certain durant les cours et améliorent leur capacité scolaire.

Les bienfaits du massage infantile ne s’arrêtent pas là. Il réduit l’agressivité. Il rehausse l’estime de soi et agrandit la confiance en soi.

Comment masser bébé pour mieux l’endormir ?

Nul besoin de suivre une formation ou d’être titulaire d’un diplôme en massothérapie pour se mettre à la pratique. Toutefois, ces quelques règles de base vous guideront.

Utiliser le bon produit

Orientez-vous vers les huiles végétales aux formules minimalistes. Privilégiez les produits biologiques et riches en acides gras omega-3 et omega-6, en l’occurrence :

  • l’huile d’amande douce ;
  • l’huile de rose musquée ;
  • l’huile de germe de blé ;
  • l’huile d’olive ;
  • l’huile de pépin de raisin ;
  • l’huile de cameline.

Vous pouvez aussi utiliser le liniment oléocalcaire.

Sont à éviter les huiles bourrées de substances chimiques ainsi que les huiles essentielles, trop agressives pour la peau fragile de bébé.

En cas de doute, un petit test s’impose. La veille du massage, appliquez une infime quantité d’huile sur un petit bout de peau de votre enfant. Examinez ensuite la zone testée le lendemain. La présence de rougeur ou de plaque traduit l’incompatibilité du produit à sa peau.

Le rituel prémassage

Pour une séance propice à la détente, une préparation en amont de la pièce s’impose. Elle conditionne la réussite de l’opération. Les lieux avoisinent les 25 °C. La température évite les grelottements et les rhumes à votre enfant.

Tamisez la lumière. Jouez une musique de fond douce de sorte à créer un environnement apaisant. L’idée est d’aménager un coin confortable. Si la séance se passe sur le lit, superposez une couverture sur la surface.

Afin d’éviter l’éraflement et les griffures, retirez votre bague, vos bracelets et vos ongles. Avant de commencer, parlez tout en douceur à votre bébé et rassurez-le.

Les bons mouvements à adopter

L’opération n’est en rien un massage thérapeutique classique. Il s’agit plutôt d’une suite de mouvements circulaires, symétriques et coordonnés ainsi que des caresses de vos doigts et des paumes de vos mains. Les légères pressions s’exercent sur la peau délicate de bébé. L’objectif est de le détendre et de l’aider à prendre conscience de son corps.

Pendant la séance, établissez un ensemble de mouvements logiques. Dans cette lancée, massez son bras droit et continuez sur son bras gauche, son pied droit puis son pied gauche.

Faites glisser vos mains et appuyez en douceur sur les différentes parties de son corps. Effectuez des mouvements délicats et descendez progressivement. Évitez une trop forte pression sur sa colonne vertébrale, ses os, ses vertèbres et ses omoplates.

un bébé sur le dos a les bras écartés tout heureux de se faire masser par des mains d'adulte posées au-dessus de son ventre
Bébé massé, bébé heureux

Le moment et l’endroit propice au massage

Pour une meilleure réceptivité, arrêtez la séance à une date favorable à l’éveil. Choisissez une journée calme durant laquelle vous êtes libre et non accaparée d’une tonne de corvées. La sortie du bain constitue le meilleur moment à un massage relaxant. La séance se déroule dans la salle de bain, sur la table à langer, dans la suite parentale ou dans la chambre de bébé. Libre à vous de faire le massage dans votre salon, à condition d’avoir rempli les conditions de confort.

Le réveil de la sieste et l’heure du coucher offrent aussi des occasions de pratiquer la massothérapie. Évitez le massage après le repas.

Le massage pour soulager bébé de la colique

La constipation et la colique sont source de désagrément. Pour lutter contre ces fléaux, un massage est de rigueur.

Pour évacuer les gaz, placez votre bébé sur le dos. Faites des mouvements doux et circulaires sans pression. Dans l’optique d’une symétrie des mouvements, suivez le sens des aiguilles d’une montre.

Pour soulager bébé de la colique, utilisez votre main et commencez en dessous du nombril. Puis, remontez délicatement vers le thorax sans appuyer. Avec l’autre main, effectuez les mouvements dans le sens inverse. Conjuguez douceur et fermeté.

Les parties du corps à masser

Le massage commence de la tête au pied. Chaque zone mérite une attention particulière.

Masser le visage de bébé

Réalisez le massage du visage avant son bain. Chauffez au préalable vos mains imbibées d’huile de massage. D’une main, soutenez la tête de votre enfant et réalisez des mouvements circulaires avec l’autre. Promenez votre main sur l’ensemble du crâne. La méthode assouplit la peau et prévient des démangeaisons en cas de croûtes de lait. Elle efface d’autant plus toute forme d’inconfort suite à ces apparitions cutanées.

Poursuivez sur son front, son lobe, ses tempes ainsi que ses oreilles. Massez toutes les parties de son visage.

Terminez sur son cuir chevelu. L’opération relâche les tensions accumulées au quotidien.

Masser la poitrine et le ventre de bébé

Le massage de la poitrine optimise la respiration, tandis que le massage du ventre chasse les coliques, le ballonnement ainsi que la constipation.

Écartez les bras de votre enfant, puis déposez vos mains sur sa poitrine. Faites-les glisser jusqu’aux épaules. Recommencez le mouvement 5 à 6 fois.

Placez vos mains sur le ventre de votre bébé et massez-le tout en appuyant en douceur en suivant le sens des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire, le sens du transit. Ensuite, glissez vos doigts à chaque côté du ventre de votre bébé.

Masser les mains de bébé

Les massages des bras et des mains détendent les doigts. La pratique accélère l’adaptation et la préhension des mains de bébé.

Écartez les bras et faites glisser vos mains en partant des épaules jusqu’aux poignets. La séance se rapproche d’un étirement des membres supérieurs en toute délicatesse.

Puis, mettez la main de votre bébé entre votre pouce et votre index. Exercez quelques pressions légères sur la paume ainsi que sur le dos de la main. Partez depuis le poignet jusqu’aux doigts.

Masser les jambes de bébé

Avant l’opération, vérifiez la couche de bébé. Puis, pratiquez le massage avant de lui enfiler une nouvelle couche.

Détendez les jambes de l’enfant. Pour ce faire, déposez vos mains à plat sur les plis de l’aine et massez. Concentrez votre attention sur les plis. Glissez vos mains à l’arrière des genoux tout en insistant avec vos pouces sur les plis. Redescendez jusqu’aux chevilles et terminez sur la plante des pieds.

Place à la tonification des muscles. Installez bébé sur le dos, couvrez sa cuisse avec vos mains et glissez-les jusqu’à la cheville tout en pressant légèrement sur vos doigts. Reprenez l’opération dans le sens inverse. Prenez ensuite ses pieds et faites-lui faire légèrement de vélo.

Masser le dos de bébé

Le massage du dos n’implique pas forcément une position de couchage sur le ventre. La posture requiert un lot d’effort pour relever sa tête, risquant d’énerver bébé. Placez-le donc sur le côté et calez-le au moyen d’une serviette. Glissez à tour de rôle vos mains huilées depuis sa nuque jusqu’à son sacrum en parcourant sa colonne vertébrale. Le massage l’apaise, accélère son endormissement et favorise sa digestion.

S’il apprécie le couchage sur le ventre, déposez vos mains sur ses épaules avant de parcourir délicatement sa colonne vertébrale. Recommencez à plusieurs reprises. En utilisant vos doigts, dessinez des petits cercles sur sa nuque et ses fesses. Quelques tapotages de la colonne vertébrale en partant du haut vers le bas achèvent l’opération.

un bébé couché sur le ventre avec des yeux bleus, a des mains posées sur son dos. il porte 3 doigts de sa main dans la bouche
Massage du dos de bébé

Que faire en cas de pleurs ?

La première séance représente un réel défi pour les parents, car la technique demeure étrangère à bébé. Afin d’atténuer les cris et les pleurs, caressez-lui. Établissez la communication avant le début de la séance. Chuchotez-lui des mots doux, parlez-lui d’un ton rassurant. Certains parents chantent même et fredonnent des chants afin de réduire les craintes. Le contact peau contre peau constitue aussi un excellent moyen d’apaisement.

Si vos tentatives ont été vaines, lâchez prise et réessayez quelques heures plus tard. La nouvelle expérience le trouble, mais il s’y habituera avec le temps.

Certains nourrissons sont sensibles au toucher et répugnent les massages. Dans ce cas de figure, patientez quelques jours avant de retenter l’expérience.

Découvrez nos 5 conseils pour faire dormir bébé dans son lit

Le massage pour endormir son bébé

Nombreux sont les bienfaits d’un massage pour endormir son bébé. La pratique le libère des inconforts de la constipation, du ballonnement et des troubles intestinaux. L’opération conserve aussi la continuité de sa vie utérine. Elle stimule sa croissance physique. Elle optimise la circulation sanguine. Elle accélère le gain de poids chez les prématurés.

Au-delà du plan physique, la massothérapie apporte sa contribution dans le développement psychologique. Elle consolide le lien parent-enfant. En tant que communication non verbale, elle offre un moment de partage privilégié avec bébé.

Le massage nécessite l’usage d’une bonne huile et se passe dans une pièce aménagée à cet effet (lumière, bruit de fond, température). Durant la séance, toutes les parties du corps réclament un massage spécifique, à savoir : le visage, le ventre, la poitrine, les mains, les jambes et le dos de bébé.

Que pensez-vous du massage de bébé ? Avez-vous l’habitude de masser votre enfant ? Comment se passe la séance ? Avez-vous quelques astuces de massothérapie à partager ? Donnez-les dans les commentaires.

Panier
Retour haut de page