Bébé a des plaques rouges qui apparaissent et disparaissent : que faire ?

Dès ses premiers jours, votre nouveau-né peut être infecté de boutons et de rougeurs sur sa peau. Ces irritations qui apparaissent et disparaissent peuvent être dues à de nombreuses maladies ou des problèmes bénins difficiles à éviter. Dans tous les cas, il convient d’agir à l’apparition de ces plaques rouges sur la peau du bébé pour préserver sa santé et assurer son bien-être. Pour cela, il est important de connaître les causes de ces éruptions cutanées chez les nouveau-nés et les moyens de les soigner. Découvrez de plus amples détails sur pourquoi bébé a des plaques rouges.

Les causes des rougeurs chez le bébé

Les rougeurs sont désignées par le terme « exanthème » dans le domaine médical. Il s’agit des éruptions cutanées soudaines observées aussi bien chez les adultes que les nouveau-nés. Leur apparition entraîne un gonflement et une irritation de la peau, laquelle apparait bosselée et écailleuse au toucher. Dans certains cas, les rougeurs s’accompagnent de fièvre et de démangeaisons.

Elles peuvent résulter d’une réaction allergique qui nécessite dans certaines situations extrêmes une intervention médicale immédiate. Plusieurs causes peuvent être à la base des irritations chez les bébés. Les éruptions cutanées sur la peau d’un nouveau-né ou d’un bébé peuvent être provoquées par des piqûres ou morsures d’insectes.

Il peut aussi s’agir des allergies, des bactéries, des virus, des moisissures, des irritations ou encore des frictions. En outre, la salive, l’humidité et la chaleur sont aussi des sources possibles de l’apparition des plaques rouges chez les bébés. Dans tous les cas, il est important de contacter un professionnel de la santé pour être sûr du diagnostic.

Il est normal que l’apparition des rougeurs et de boutons sur la peau de votre enfant vous fasse peur, mais une prise en charge efficace permet de résoudre rapidement ce mal. La consultation effectuée chez un professionnel permet de savoir à quel traitement se référer pour vite guérir le bébé.

Les types de plaques rouges chez les bébés

Plusieurs maladies et symptômes entraînent l’apparition des rougeurs et boutons sur la peau des nourrissons. Il s’agit par exemple de l’érythème fessier, de l’eczéma, des irritations dues à la salive, des allergies alimentaires et de l’érythème toxique. C’est aussi le cas de l’acné du nourrisson, du milium, de la miliaire sudorale, des croûtes de lait et de la gale. On peut également citer dans cette liste l’urticaire, l’impétigo, la dermatophytose et la roséole.

L’érythème fessier

Il s’agit d’une irritation du siège qui touche la zone recouverte par la couche chez le bébé. L’érythème fessier est souvent accompagné d’une éruption cutanée. Il s’observe souvent sur le bas du ventre, les fesses, les parties génitales et les cuisses du nouveau-né. Ce mal est généralement la conséquence d’une irritation de la peau ou l’utilisation d’un produit non adapté.

Il est possible de remarquer un érythème fessier lorsque le bébé porte une couche un peu plus petite ou garde celle-ci pendant longtemps. La même réaction peut être obtenue en cas de changement de lessive, de marque de couches ou de lingettes pour le nouveau-né. Il en est de même en cas d’introduction de nouveaux aliments susceptibles de modifier la fréquence ou la consistance des selles du bébé.

En outre, les infections de batteries et les mycoses peuvent aussi provoquer l’érythème fessier. Pour traiter ce mal, il est important de changer la couche du bébé le plus tôt possible lorsque celle-ci est mouillée ou remplie. Veillez aussi à laver la zone de la couche avec un tissu doux imbibé d’eau savonneuse et étalez une crème prescrite par un professionnel de la santé.

En outre, il est important de garder les fesses du bébé à l’air libre autant que possible. Lorsque la cause de la maladie est traitée, les plaques rouges disparaissent au bout de trois ou quatre jours. Si cela n’est pas le cas, il faudra consulter rapidement le médecin traitant. La consultation est aussi prioritaire lorsque les irritations s’accompagnent de fièvre ou que le bébé a moins de deux semaines.

L’eczéma

vue rapprochée d'une main qui gratte des rougeurs sur la peau d'un bébé
Eczéma

L’eczéma est une irritation qui peut se présenter sous deux formes : la dermatite atopique et la dermatite de contact. Il est courant chez les nouveau-nés de plus d’un an et se caractérise par l’apparition de zones rougeâtres, une peau desséchée sur le visage, à l’intérieur des coudes et derrière les genoux. Ces rougeurs touchant d’abord le visage sont souvent très irritantes, elles s’accompagnent de démangeaisons parfois importantes.

L’eczéma peut être dû à des facteurs génétiques ou environnementaux. Bien que ces causes ne soient pas toujours très connues, on remarque que plusieurs enfants héritent une peau sèche et sensible de la part de leurs parents. Dans d’autres cas, l’eczéma est dû à des allergies ou à la réponse du système immunitaire à des substances irritantes comme le pollen.

Pour ce qui concerne le traitement, il est essentiel de contacter un professionnel de la santé pour s’assurer que la maladie du bébé est bien l’eczéma. Le médecin après diagnostic pourra prescrire une pommade adaptée. Toutefois, pour prévenir l’eczéma, il est essentiel d’utiliser pour son bébé des savons et vêtements doux.

Les irritations dues à la salive

Il s’agit essentiellement des rougeurs qui se présentent sous la forme d’eczéma. Cela est dû au fait que la salive du bébé a un effet irritant sur sa peau et spécifiquement autour de sa bouche et de ses lèvres. Les irritations dues à la salive sont liées le plus souvent à une salivation excessive de la part du nourrisson. Cela se remarque surtout dans le cas où le bébé fait ses dents. Le traitement ici sera beaucoup plus orienté vers la salivation.

Ainsi, il est conseillé d’essuyer régulièrement le visage du bébé en utilisant un bavoir absorbant qu’il convient de changer fréquemment. Lorsque l’irritation fait ressentir des douleurs et gênes au bébé, vous pouvez utiliser une compresse fraîche pour soulager son mal. Un recours à un professionnel de santé est essentiel lorsque les rougeurs sont assez importantes. Faites pareil lorsque le mal ne s’atténue pas ou que les rougeurs suintent.

Les allergies alimentaires

Les allergies alimentaires peuvent également se manifester par l’apparition de plaques rouges sur la peau de votre nourrisson. L’irritation dans ce cas est souvent accompagnée de vomissements et diarrhées. Elle est due à une réaction allergique à un aliment consommé par le bébé. Ceci provoque des éruptions cutanées d’une certaine taille chez le nouveau-né.

La première chose à faire en constatant l’un de ces symptômes est de supprimer de la consommation de l’enfant l’aliment soupçonné de causer le mal. Ensuite, vous demandez l’aide d’un professionnel de santé au cours d’une visite médicale. Par ailleurs, lorsque votre bébé commence par manger des aliments solides, les nouveaux produits doivent être introduits un par un. Veuillez aussi adopter un espacement de trois à cinq jours pour vérifier une probable allergie du bébé à chaque nouvel aliment introduit.

L’érythème toxique

un bébé porté dans les bras est recouvert de boutons et rougeurs.
Eryhtème toxique

L’érythème toxique est une éruption cutanée bénigne très fréquente chez les nouveau-nés. Elle touche plus de 30 voire 40% des bébés et se manifeste par des rougeurs et boutons sur la peau du bébé. Ces irritations sont souvent blanches ou jaunâtres. Elles apparaissent dans la plupart des cas dans la première semaine après la naissance du bébé.

Sa cause exacte n’est pas connue, mais le mal disparait dans un délai de deux semaines environ. Avant sa disparition complète, il peut faire une dernière poussée. L’érythème toxique n’est pas très préoccupant, mais vous pouvez toujours consulter un médecin spécialisé en cas de persistance.

L’acné du nourrisson

L’acné du nourrisson apparait sur le nez, les joues et le front du bébé. Il est parfois aussi observé sur la poitrine ou le dos de ce dernier et se caractérise par des boutons rouges qui ne grattent pas sur le corps du bébé. Ils sont le plus souvent remarqués dans le premier mois après la naissance du nourrisson. Ce mal dont les causes probables sont multiples touche environ 20% des bébés.

Toutefois, l’origine exacte du mal n’est pas connue et il n’est pas possible d’empêcher son apparition. Les rougeurs disparaissent d’elles même après deux à trois mois de présence et ceci sans laisser de traces. Pour soigner l’acné du nourrisson, il est recommandé d’éviter d’appliquer des crèmes et des lotions huileuses sur la peau du bébé. Un savon doux pour et de l’eau suffisent pour le nettoyage du nouveau-né pendant cette période.

Le milium

Le milium est une forme d’éruption cutanée qui s’observe au niveau du visage et principalement sur les joues, le menton et le bout de nez du bébé. Il est caractérisé par de petits boutons blancs ou jaunâtres de la taille de petits grains sur le visage. En réalité, le milium provoque des irritations cutanées causées par les glandes sébacées. Ce mal est essentiellement bénin et ne requiert donc pas de traitement particulier.

Il n’existe pas de traitement particulier pour le résoudre. Toutefois, il est recommandé d’éviter de frotter les éruptions lorsqu’elles s’affichent. Il faudrait également éviter de chercher à percer les boutons sur la peau de l’enfant. Optez plutôt pour un lavage simple du visage avec de l’eau chaude si possible et surtout un savon adapté pour nourrisson.

Le milium est une irritation qui disparait généralement après deux à trois semaines. Il peut apparaitre juste après la naissance du bébé ou pendant ses toutes premières semaines de vie. Vous devez ici éviter d’utiliser des crèmes ou lotions sur la partie infectée tout au long de la période de traitement.

La miliaire sudorale

La miliaire sudorale est une irritation qui se caractérise par la présence de petites plaques rouges ou de cloques au niveau du pli de la peau de l’enfant. Ces dernières sont parfois appelées boutons de chaleur. La miliaire sudorale ou bourbouille est généralement liée aux climats chauds ou humides du milieu de vie du bébé.

Elle peut également apparaitre dans le cas où votre nouveau-né porte des vêtements trop chauds. Les rougeurs et les boutons sur la peau du bébé disparaissent dans ce cas au bout de quelques jours. Il n’y a pas de traitement spécifique pour traiter la miliaire sudorale et il n’y a pas non plus de risques de s’inquiéter.

Les croûtes de lait

Les croûtes de lait sont un vocable utilisé pour désigner les petites plaques qui apparaissent au niveau du cuir chevelu du bébé. Encore appelées séborrhéique infantile, ces croûtes s’observent essentiellement pendant le premier mois de vie du nourrisson. Elles s’étendent souvent vers le cou, les aisselles, l’arrière des oreilles ou encore au niveau de l’entrejambe (partie recouverte par la couche).

Les croûtes de lait n’ont pas d’origine très exactement clarifiée. Toutefois, certains experts affirment qu’elles sont dues à un accès de sébum au niveau des glandes sébacées et des follicules pileux. Ces derniers vont alors retenir les peaux mortes et la levure appelée malassezia qui se développe dans le sébum et induit une fabrication de diverses bactéries.

Le traitement recommandé pour les croûtes de lait consiste à laver les cheveux du bébé en faisant un brossage délicat des plaques. Les plaques disparaissent généralement en quelques mois sans utilisation de produit spécial. Vous pouvez par ailleurs demander de l’aide à un professionnel de la santé si vous n’obtenez pas satisfaction. Ce dernier au vu de la situation peut décider de vous prescrire un shampoing adapté à la tête du bébé.

La gale

La gale est une infection qui peut être contractée par des bébés de tout âge, mais avec des symptômes différents. Pendant qu’un nouveau-né présente des ampoules translucides sur les paumes des mains et la plante des pieds, un bébé plus âgé présente des ampoules accompagnées de sillons rougeâtres. En général, la gale est provoquée par des parasites microscopiques qui pénètrent l’épiderme et y pond des œufs.

Ses symptômes apparaissent trois semaines après que les parasites aient pondu les œufs. Il est à noter que la gale est une maladie assez contagieuse qui ne se guérit pas toute seule. Dès l’apparition des symptômes, il est essentiel d’aller voir un professionnel de la santé qui va effectuer un prélèvement d’échantillon de la peau du bébé pour l’analyser.

Il effectuera ensuite un diagnostic afin de vous prescrire un produit (crème ou lotion) à utiliser sur tout le corps du nourrisson pour traiter le mal. Les personnes en contact avec le bébé pendant les manifestations de la gale doivent être également traitées. La guérison reste le plus souvent rapide, elle dure seulement quelques semaines.

L’urticaire

un bébé asiatique est allongé et porte un body manches courtes bleu. il a les joues et le menton recouverts de plaques rouges.
Urticaire du nourrisson

L’urticaire est une éruption cutanée qui se caractérise par des plaques rouges en relief accompagnées de démangeaisons et papules blanchâtres chez le bébé. Ces rougeurs peuvent ressembler à des piqûres d’insectes dans un premier temps, mais les symptômes évoluent vite. L’urticaire peut se manifester de manière localisée ou s’étendre sur tout le corps du nourrisson.

Elle peut être provoquée par un virus, une allergie alimentaire, une réaction allergique à un médicament, à un produit ou une piqûre d’insecte. L’urticaire peut être traitée avec un antihistaminique afin de soulager les symptômes et démangeaisons. Il est également possible d’appliquer des compresses froides sur la zone touchée. Une intervention médicale urgente sera privilégiée en cas de difficultés respiratoires.

L’impétigo

L’impétigo est une infection contagieuse caractérisée par des rougeurs sur le nez, la bouche et les oreilles. Dès la contamination, les rougeurs deviennent visibles et peuvent s’étendre aux ampoules et croûtes. Pour limiter les risques de contagion, il est important d’isoler le bébé des autres enfants tout en veillant à ne pas toucher les zones irritées de son corps. L’impétigo est une infection bactérienne due à un staphylocoque.

Cette bactérie peut pénétrer la peau par une plaie ou une piqûre d’insecte. Par ailleurs, dans certains cas, l’infection se manifeste aussi sur des peaux saines. Il faudra en présence des symptômes, emmener l’enfant au centre de santé pour effectuer des examens et savoir l’antibiotique à utiliser pour le traitement.

La dermatophytose

Il s’agit d’une irritation cutanée de forme ovale ou circulaire et de couleur rougeâtre parfois confondue aux pellicules. Les rougeurs apparaissant sur le crâne du bébé peuvent faire tomber ses cheveux. Le plus souvent, cette infection est causée par un champignon, elle est contagieuse et peut passer de l’homme à l’animal.

Lorsque votre bébé présente les symptômes de la dermatophytose, il est important de ne pas utiliser son peigne. Conduisez plutôt le nourrisson vers un professionnel de santé qui se chargera de prescrire une crème ou une pommade à passer sur les parties touchées. Cela aide à faire disparaitre les plaques rouges au bout d’une semaine.

La roséole

La roséole est une infection qui se caractérise par l’apparition de plaques rouges ou roses sur le tronc, le cou et les bras du bébé. L’éruption cutanée peut s’accompagner d’une fièvre, du rhume ou de la grippe. La roséole touche essentiellement les enfants de moins de deux ans et sa période d’incubation peut aller à dix jours.

Il s’agit d’une infection de type viral contagieuse qui guérit généralement tout seule en une semaine environ, mais en attendant vous devez isoler l’enfant pour éviter les contagions. En cas de montée de température, veuillez contacter un professionnel de santé afin d’établir un diagnostic et trouver un traitement adéquat.

Bébé a des plaques rouges : en résumé

En somme, les plaques rouges apparaissant sur le corps de votre bébé peuvent avoir une multitude de causes. Dans chaque cas, une consultation médicale suivie d’un traitement spécifique est indiquée.

Avez-vous reconnu le mal qui touche votre enfant ? Avez-vous des remèdes pour soulager les bébés ? Dites nous en commentaire.

Panier
Retour haut de page