Combien coûte l’arrivée d’un bébé ? Chiffres à l’appui

Vous attendez l’arrivée d’un nouveau bébé dans votre famille et vous vous demandez combien coûte l’arrivée d’un bébé. Pour le savoir, il faut prendre en compte certains critères avant, pendant et après l’arrivée du bébé. Ces critères varient en fonction des frais de garde, l’alimentation, les équipements et bien d’autres choses. On fait le point.

Déterminer le mode de garde

Il existe plusieurs modes de garde que vous pourrez adopter. Vous avez le choix entre les structures collectives et individuelles. Les plus plébiscitées par les parents sont les structures collectives.

Les structures collectives

une puéricultrice lit un livre à des enfants installés sur un sofa et chaises
A la crèche, les enfants font tout en groupe

La crèche collective

La crèche collective est le mode de garde très apprécié par les parents. La surveillance est assurée par des puéricultrices, mais également des auxiliaires de puériculture. Les crèches collectives peuvent être également gérées par des organismes privés ou encore les micro-crèches qui, ces dernières années, ont connu un succès sans précédent. Il faut savoir que le coût de la garde dans une crèche collective varie selon vos revenus. Néanmoins, vous pourrez jouir d’une allocation de la Caisse d’allocations familiales.

La crèche familiale

Pour ce qui est de la crèche familiale, elle accueille uniquement les enfants ayant deux mois à 3 ans. Elle est gérée par des associations d’assistantes maternelles, subordonnées par les communes ou des associations. Ces employées sont formées par des puéricultrices.

Les enfants qui y viennent pratiquent des activités en crèche collective, ce qui leur permet de rapprocher une garde personnelle, par la même occasion, de permettre à votre bébé de se sociabiliser. Le prix des crèches familiales dépend également de vos revenus.

La crèche parentale

La crèche parentale est aussi une garde collective qui est gérée par les parents qui se réunissent pour former une association. Et entre eux, ils alternent les gardes afin de prendre soin des enfants. Ils sont généralement assistés par les professionnels de la petite enfance. Et ici, le prix dépend aussi des revenus, mais également ils bénéficient des allocations de la CAF et de la municipalité.

La halte-garderie

La halte-garderie est une garde collective, mais temporaire qui accueille les bébés âgés de deux mois à trois ans voire six ans. Le temps de garde peut être de quelques heures, qui peut s’étendre à trois demi-journées par semaine maximum.

Dans ce mode de garde, les parents sont appelés à donner les couches et les repas. Le prix pour la garde de votre bébé dépend des revenus.

Le multi-accueil

Ce type de mode de garde fusionne au sein d’une même organisation plusieurs types de gardes. Vous pourrez y retrouver l’accueil occasionnel tel que les haltes garderies, et la garde régulière comme les crèches collectives.

Les conditions pour les multi-accueils sont les mêmes que les autres modes de garde.

En résumé, en tenant compte de vos revenus et votre situation familiale, le coût de la garde collective de votre bébé sera compris entre 177,88 et 470,22 euros, si votre enfant a moins de trois ans.

Les modes de garde individuelle

une assistante maternelle habillée couleur vert d'eau et avec un col claudine blanc, joue avec un bébé assis à une table, qui manipule et empile des jouets de couleurs
L’assistance maternelle est plus attentive à l’enfant car elle est moins sollicitée

Les modes de garde individuelle permettent de profiter des horaires plus flexibles et d’être très attentif sur votre enfant, mais également sur son bien-être. Ceci étant, nous avons :

L’assistante maternelle

L’assistante maternelle permet de suivre votre enfant jusqu’à ces 3 ans. Cette garde peut se passer à son domicile ou dans une maison d’assistant maternel (MAM). Vous pourrez donc avoir recours à une professionnelle certifiée par le service départemental de la Protection maternelle et infantile (PMI). Dans ce cas, elle est sous la responsabilité de la commune, du département ou de l’association. Dans le cas où vous optez pour une professionnelle indépendante, il revient aux parents que vous êtes de proposer un contrat de travail et de l’embaucher.

En faisant garder votre bébé par une assistante maternelle, cela vous revient en moyenne à 3,62 euros/enfant/heure.

La garde à domicile

La garde à domicile est du ressort des parents. Il leur revient d’embaucher la garde selon leur critère pour garder bébé. Vous devez donc définir un contrat de travail instantanément avec la garde à domicile, qui est généralement appelée « nounou ».

Mais attention, il faut penser à prendre les références de la personne afin de choisir la nounou la plus adéquate et être rassuré. Vous pourrez profiter de l’aide des agences de garde à domicile. Dans ce cas, le salaire doit donc être d’un commun accord avec la nounou.

La garde à domicile partagée

Tout comme la garde à domicile, la garde à domicile partagée fonctionne de la même manière. À la différence que la nounou est choisie par deux familles, mais avec deux contrats de travail distincts. De ce fait, les enfants gardés au même moment dans la maison de l’une des familles ou par alternance, qui peut être sur une ou deux semaines. Ici également vous pourrez négocier le contrat directement avec la nounou pour le contrat de travail. Par ailleurs, vous avez la possibilité de profiter de subventions de la CAF et d’aides fiscales.

La jeune fille au pair

Généralement, il s’agit d’une jeune fille au pair d’origine étrangère qui est logée chez vous et prend soin de votre bébé au maximum 30 heures par semaine. En échange, elle profite d’un toit, du couvert, d’un titre de transport et d’un petit revenu.

Étant une famille d’accueil pour celle-ci, vous disposez vos agendas respectifs selon les heures de cours de langue et des loisirs de la jeune fille au pair. Pour ce qui est de la paye et des avantages, vous devez trouver un terrain d’entente avec la jeune fille au pair.

Il faut comprendre qu’embaucher une nounou revient en moyenne à 9.42 euros/heure.

En général, la crèche se montre le plus économique. Mais, il est difficile de trouver une place. Cela est beaucoup plus compliqué lorsque vous êtes dans une agglomération. Pour cette raison, vous pourrez vous référer à d’autres solutions qui sont plus économiques comme la garde partagée. L’avantage d’une nounou est que vous accordez une attention particulière à votre enfant, mais également sur son bien-être.

L’alimentation

Vue rapprochée sur un biberon de lait et des fleurs dans un vase. Une mère allaite son bébé dans le fond, posée sur un canapé
Allaitement ou non, c’est vous qui choisissez. Le coût en sera différent.

Lors des cinq premiers mois de votre enfant, il est nourri uniquement au lait infantile. Et c’est la seule dépense qu’il faut prévoir. Pour ce faire, il faut compter un budget d’environ 60 euros par mois pour l’achat des boîtes de lait et des bouteilles d’eau minérale. Pendant l’allaitement, l’investissement se résume à l’achat de soutien-gorge d’allaitement dont le prix varie entre 10 à 25 euros et comme d’autres options, vous pourrez recourir à un coussin qui coûte environ 25 euros et des coussinets d’allaitement.

Découvrez notre article sur quel lait choisir pour votre bébé.

Vous aurez besoin plus tard d’un tire-lait. Ainsi, vous pourrez opter pour la location d’un tire-lait. Les frais seront restitués par la Sécurité sociale et la mutuelle. Il faut savoir que la prescription d’un tire-lait doit se faire par un médecin ou une sage-femme sur une ordonnance différente et indépendante de toute autre prescription. La première prescription est d’une durée de 10 semaines. Si vous désirez continuer à allaiter, il est possible de renouveler cette prescription, pendant au moins trois mois. Pour les tire-laits électriques réglables à dépression, il faut prévoir un budget de 30 euros. S’il s’agit d’une location hebdomadaire, il faut prévoir environ 7,50 euros. Toutes ces dépenses sont prises en compte par la Sécurité sociale.

Les équipements

une table à langer est posée sur une commode sur laquelle il y a également des couches neuves dans un panier, du talc, un doudou, une brosse à cheveux, ...
Les équipements pour un bébé sont nombreux au départ

Les équipements représentent une grande part du budget. Pour ce faire, il faut compter un budget d’environ 500 euros qui prend en compte la chambre de votre bébé et l’ensemble du matériel de puériculture. Il est donc capital d’anticiper et d’acquérir les équipements au fur et à mesure.

La chambre de bébé

On dénombre trois modèles de lits pour bébé à savoir :

  • Le berceau c’est un modèle de base qui coûte environ 130 euros. Le berceau est adapté au nourrisson de 0 à 6 mois voire 9 mois ;
  • Le lit à barreaux destiné aux enfants jusqu’à l’âge de 3 ans. Il faut compter un budget de 140 euros.
  • Le lit parapluie ou lit pliant qui vaut environ 90 euros. Il est adapté aux enfants de 3 mois à 3 ans et propices pour effectuer les voyages.

Vous pourrez également y ajouter les coûts de décoration qui prennent en compte la peinture, les rideaux, les luminaires, le revêtement au sol, etc.

Le transport

Pour ce qui est des transports, vous pourrez compter des accessoires :

  • La poussette qui coûte 120 euros et plus.
  • Le siège auto qui coûte également à partir de 120 euros
  • Le porte-bébé à partir de 40 euros. Cet accessoire n’est pas obligatoire, mais peut s’avérer d’une grande utilité.

Les soins

  • La table à langer dès 25 euros
  • La baignoire à partir de 10 euros
  • Le thermomètre de bain qui avoisine 10 euros pour un modèle digital.

Le repas

Vous pourrez également opter pour des équipements comme la chaise haute pour les repas de l’enfant qui varie entre 70 à 200 euros. Optez pour une chaise évolutive afin qu’elle suive le développement de votre enfant et ainsi réaliser des économies. Pour ce qui est des biberons, vous pourrez opter pour un lot de 3 d’une valeur de 10 euros. N’oubliez pas de tenir compte du goupillon pour effectuer le nettoyage qui coûte 3 euros, mais également un stérilisateur qui coûte entre 20 et 30 euros.

Il faut également prévoir un budget en ce qui concerne les jouets qui peuvent être les jouets musicaux, jouets automobiles, les doudous, les livres bébés, les jeux de bain, et plein d’autres.

La sécurité du bébé

Pour la sécurité d’un bébé, il faut également prévoir un budget. Il s’agit d’un poste d’une importance capitale. Pour ce faire, il faut repenser à modeler votre logement et le sécuriser afin de garantir une meilleure sécurité à votre enfant. Pour cette raison, vous devez penser à acheter des cache-prises et des coins en caoutchouc pour les meubles.

Par ailleurs, vous devez acquérir deux barrières d’escalier pour la sécurité du bébé. Il faut donc prévoir entre 30 à 50 euros. N’oubliez pas d’équiper la chambre d’un babyphone qui peut vous revenir entre 40 à 160 euros en fonction des modèles.

Les vêtements

Garde-robe qui contient de jolies vêtements roses et blanc accrochés à des ceintres
Un enfant grandit très vite durant ses premiers mois de vie et ses vêtements doivent être souvent renouvelés

Les vêtements représentent environ 25% du budget. Il faut compter environ 140 euros par mois. Ce budget prend en compte l’achat des bonnets bébé, chaussons bébé, combinaison chaude, chaussures bébé, chaussettes bébé, gigoteuses, bodies bébé, moufles bébé, bavoirs, maillots de bain bébé, pyjamas bébé, et bien d’autres. Ce budget est variable puisque les enfants jusqu’à leur 1 an grandissent en taille chaque 2 mois. Pour cette raison, vous ne devez pas vous fier à la taille des vêtements. Pour éviter des dépenses élevées sous impulsion, il faut faire une liste et définir la quantité que vous souhaitez prendre. Jusqu’à ce que votre enfant ait 3 ans, vous devez prévoir un budget d’environ 4 000 euros.

Les produits d’hygiène et de bien-être

une pile de couches jetables et une pile de couches lavables sont côte à côte
Couches jetables ou lavables : chacune ont leurs avantages et leurs inconvénients

Pour l’hygiène et le bien-être de votre bébé, le budget à allouer pour l’achat des produits est conséquent. Vous pourrez compter au moins 50 euros par mois de couches jetables. L’alternative la plus économique, mais également écologique est l’adoption des couches lavables. Il faut donc compter pour un kit compris entre 500 à 700 euros. Il faut noter que vous réalisez des économies lorsque votre enfant est confié à une crèche. Puisqu’elle dispose de couches jetables à l’inverse des assistantes maternelles. En dehors des couches, il faut acheter des produits d’hygiène tels que le gel lavant, la crème de change, le sérum physiologique, les lingettes…

Le coton ou liniment

Il faut savoir que le coton et le liniment sont plus chers que les lingettes. En effet, sur une période de trois ans, vous aurez eu à dépenser environ 500 euros dans l’achat de coton ou de liniment comparativement aux lingettes qui reviennent à environ 370 euros.

Pour donc nettoyer et laver votre enfant, les lingettes sont plus économiques. En général, il faut une lingette pour l’urine de votre bébé, mais pour la déjection du bébé il en faut au moins 2. L’emploi des lingettes implique immédiatement l’utilisation de couches. Et pour cette raison, il faut en utiliser assez lors des premiers mois puisque le bébé utilise plus de couches.

Néanmoins, il faut noter que si le coton et le liniment reviennent chers, ils sont plus écologiques et offrent de meilleures sensations à la peau du bébé.

Environ 4000 couches sur 3 ans

Sur 3 ans, votre bébé aura porté plus 4 000 couches. Pour être plus précis, environ 4 270 couches seront portées par votre bébé. Il faut compter par mois au moins 40 euros pour l’achat de couches, tout en sachant qu’il faut tenir compte de la taille et du prix. Les deux premiers mois de votre enfant, l’investissement de couches de taille 1 est très élevé. Il faut donc prévoir 82 euros pour l’achat de couches et environ 40 euros pour l’achat des lingettes.

Pour finir, il faut savoir qu’en utilisant les couches lavables vous réalisez plus d’économie comparativement aux couches jetables. Et c’est d’ailleurs la solution la plus écologique.

Quelques conseils pour ne pas revoir votre budget à la hausse

Pour ne pas vous ruiner à l’achat, il faut :

  • Faire une liste de naissance : il faut donc choisir les éléments capitaux tels que le lit ou le siège auto, et compter sur la participation de votre famille et de vos amis.
  • Devancer les soldes : en tenant compte de la date d’arrivée de votre enfant, vous pourrez profiter des soldes pour vous procurer le nécessaire.
  • Vous mettre dans la décoration du futur logement de votre bébé.
  • Acheter des produits d’occasion. Mais pour ce fait, vous pourrez vous fier à certains sites comme Le Bon Coin, eBay, Vinted ou sur des sites spécialisés dans la vente d’accessoires d’enfant.

En fonction du nombre d’enfants ou selon votre budget, vous pourrez bénéficier de certaines aides. S’il s’agit de votre premier enfant, il est possible de bénéficier de la prime à la naissance ou la subvention de base. Si vous avez deux ou plus d’enfants, vous avez systématiquement droit aux subventions familiales. Pour en savoir plus, vous pourrez vous renseigner à la CAF.

Combien coûte l’arrivée d’un bébé : le bilan

De la naissance d’un enfant jusqu’à ses 3 ans, il faut prévoir un budget d’environ 490 euros par mois d’après l’étude Ipsos pour l’observatoire E.Leclerc des nouvelles consommations. Ce qui signifie qu’il faut prévoir un budget annuel de 5 880 euros. Les frais de garde du bébé, qui sont un budget colossal, arrivent en premier et sont de 252 euros le mois. Il s’en suit ensuite l’alimentation de l’enfant qui est de 83 euros puis vient l’achat des accessoires dont le budget mensuel est de 54 euros. Pour ce qui est des vêtements et des produits d’hygiène et du bien-être, ils valent environ 51 euros par mois.

En voyant le budget colossal, certains parents sont dans l’obligation de faire des concessions et de sélectionner où verser en priorité leur argent. La majorité des foyers optent pour « un ajustement du mode de vie », démontre l’étude. C’est ainsi que certains parents se privent de certaines sorties.

Où vous situez-vous en terme de budget avec vos enfants ? Quelles sont vos astuces pour économiser et diminuer votre budget enfants ? Dîtes-nous en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Posts similaires

Panier
Retour haut de page

-10% DE RÉDUCTION IMMÉDIATE

+1 chance de remporter un produit gratuitement

Entrez votre adresse mail et obtenez 10% de réduction sur votre commande immédiatement ainsi qu’une chance de remporter un produit gratuit.