6 astuces pour gérer le sommeil de bébé

Ça y est, bébé vient de naitre et vous êtes au comble de la joie. L’arrivée d’un nouveau-né est souvent décrite comme une période de plein de bonheur. Alors que la réalité est tout autre et peut être mitigée. Les nuits, le sommeil et les nuits de bébé sont parfois difficiles à gérer. Et la fatigue gagne généralement de nombreux parents et les met sur les nerfs, sans parler de baby blues chez certaines mamans. Dans de pareilles conditions, les jeunes parents se posent la question rituelle : quand mon bébé va-t-il faire ses nuits ?

Chaque enfant étant différent, on ne peut pas donner un âge précis, mais des études ont démontré qu’après 4 mois, un bébé peut dormir 8 à 9 heures d’affilée. Pour aider les nouveaux parents à mieux gérer le sommeil de bébé, ce guide vous livre 6 astuces.

La gestion de bébé et du sommeil

un bébé est endormi sur un lit tout blanc avec une tétine dans la bouche et un ourson en peluche à côté de lui avec une tétine dans sa bouche.
Doux sommeil…

Comme tous les parents, vous souhaitez que votre bébé dorme comme un ange. Mais à la naissance, il est clair que le sommeil de la mère et de l’enfant serait en dents de scie, pendant quelques temps. Mais face à la fatigue mentale et physique nombreux parents aimeraient que les nuits s’allongent le plus vite possible.

Avec ces quelques règles, vous pouvez stabiliser le sommeil de votre nourrisson. Les nouveau-nés, généralement se réveillent en moyenne deux fois par nuit. Avant qu’ils ne fassent une nuit complète, il leurs faut au moins trois à quatre mois après naissance. C’est donc aux parents de s’adapter au rythme du bébé, malgré leur fatigue, pour offrir à leur enfant un sommeil de qualité.

Astuces pour gérer sommeil de bébé

Habituer bébé à faire la différence entre jour et nuit

Pour gérer au mieux le sommeil de bébé, il faut commencer en tant que parent, à l’aider à bien faire la différence entre jour et nuit. Pour cela, vous pouvez lui imposer des activités régulières telles que les promenades, les siestes, les repas et autres pour la journée. Vers le quatrième mois, vous pouvez commencer par réguler son alimentation en la réglant sur les horaires de la famille.

Les biberons de nuit peuvent être à petit coup supprimés. Entre le dernier biberon de la soirée et le premier de la matinée, vous pouvez laisser 6 à 8 heures s’écouler. Inculquer des cycles réguliers dès les premiers mois aiderait votre petit ange à acquérir une bonne sécurité affective de base, qui lui permettra de bien dormir.

Si vous mettez votre bébé dans le noir ou dans le calme pour les temps de sommeil, comme bon nombre de parents le font, arrêtez cela. Pour que votre enfant arrive à distinguer le jour de la nuit, il faut le laisser dormir le jour à la lumière naturelle, sans rompre avec les agitations et mouvements de la journée. La nuit, il faut le laisser dans un environnement calme et dans le noir.

La nuit, occupez-vous de lui et faites-lui comprendre que ce n’est pas le moment de gazouiller. Lorsqu’il se réveille la nuit, évitez d’allumer la lumière ou mettez une lampe tamisée dans la pièce et parlez le moins possible. Après une tétée ou un biberon, recouchez-le afin qu’il comprenne que la nuit est faite pour dormir.

Instaurer un rituel du coucher

un bébé est endormi les bras en l'air, dans son lit avec une couverture blanche sur lui. il porte un pyjama vert à rayures blanches.
Un bébé paisiblement endormi

Dès ses premiers mois, vous avez mis le lit de bébé dans votre chambre pour plus de sécurité et vous avez raison. Mais dès le 3ème ou le 4ème mois, vous pouvez l’installer dans sa chambre. A cet âge, il peut parfaitement dormir seul. Dès qu’il manifeste l’envie de dormir (frottements des yeux, paupières qui clignent, regard vague), mettez-le dans son lit même s’il est éveillé et posez-le sur le dos. A ces signes, vous pouvez habituer très tôt votre bébé à dormir tout seul et de bon gré. N’attendez pas qu’il s’endorme avant de quitter la pièce, c’est une mauvaise habitude et cela risque de perdurer. Cet apprentissage est bon pour son développement et doit débuter tôt.

Respecter des horaires fixes

Pour prendre de bonnes habitudes de sommeil, bébé a besoin de repère et de constance. Il est donc important de respecter autant que possible des horaires fixes, pour son sommeil. Les heures de coucher ne doivent jamais être repoussées. Car plus vous tardez à le coucher, plus il sera fatigué et plus il sera énervé.

Donner un bain avant la dernière tétée ou le dernier biberon à bébé

Le bain assomme souvent les tous petits, surtout s’il est donné à des heures stratégiques. Pour permettre à votre bébé de bien dormir, vous pouvez lui donner un bain avant ou après son dernier biberon ou sa dernière tétée de la journée.

Tester l’homéopathie ou le rituel de 5-10-10

Lorsque vous n’arrivez pas à bien gérer le sommeil de votre petit amour, vous pouvez, sur les conseils du pédiatre ou de celui de votre médecin tenter des séances d’homéopathie.

La méthode du 5-10-10 est une méthode qui n’est pas à l’unanimité, mais qui semble fonctionner dans certains cas. Lorsque vous réalisez le rituel du coucher, vous pouvez laisser votre bébé seul dans sa chambre, même s’il pleure vous le laissez pour revenir 5 minutes après. Si les cris persistent, recommencez le rituel au bout de 10 minutes et faites une dernière fois plus tard. Cette technique consistera à sortir bébé de son lit et à lui donner quelques câlins et le laisser dans le lit, même s’il crie.

Eviter de réveiller bébé en plein sommeil

Un bébé qui dort ne doit pas être réveillé, même s’il dépasse l’heure du biberon. Pour que votre bébé fasse bien ses nuits, il est important que vous ne le réveilliez pas quand il dort. Car si vous le réveillez une fois, il s’y habituera et passera un sommeil généralement entrecoupé.

Les siestes, indispensable au développement et au bien-être de bébé

L’idée qu’un bébé dort moins la nuit lorsqu’il fait la sieste l’après-midi est fausse. Au contraire, un enfant qui rate la sieste est totalement excité et épuisé le soir, qu’il a du mal à se coucher. Ce qui fait qu’il passera une mauvaise nuit. Aussi, les siestes trop rapprochées de l’heure du coucher ne sont pas conseillées. Faire des siestes à des horaires rapprochés du coucher peut perturber l’endormissement de bébé.

Aider bébé à bien faire ses nuits

Les petits rituels au moment du coucher signifient à l’enfant que c’est l’heure de se séparer, mais qu’on est avec lui, même si on n’est pas à ses côtés. Vous pouvez lui donner des baisers, des câlins, lui chanter des comptines ou encore lui compter des histoires, pour le rassurer et lui permettre d’affronter ses nuits sans vous.

Avant les 6 premiers mois, un bébé a besoin de berceuses, de câlins, de bisous, qui sont plus agréables que le mobile musical, qui pourra exciter ses mouvements. Dès le 10ème mois, vous pouvez en plus des câlins et bisous lui rappeler ce qu’il a fait au cours de la journée, en lui racontant comme une histoire.

Quand il fait des cauchemars rassurez-le. Faire des cauchemars n’a rien d’anormal et cela commence autour des 3 premières années de l’enfant. Ainsi, si votre enfant se réveille au beau milieu de la nuit, ne paniquez pas. Mais asseyez-vous à ses côtés et expliquez-lui que ce n’était qu’un simple rêve et qu’il peut se rendormir en sécurité.

Sieste et nuit de bébé : les accessoires nécessaires

La grossesse et l’accouchement vous ont surement fatigué et il faut tout de même que vous vous occupiez de bébé. Avec le baby blues et les hormones, qui jouent au yo-yo et qui vous titillent, ce n’est pas facile de récupérer et d’aider votre bébé à bien dormir. Et une fois rentrée chez vous avec votre nouveau-né, il ne sera plus question de vous lever la nuit et de traverser toute votre pièce ou toute votre maison, pour le nourrir ou lui changer sa couche.

Dès les six premiers mois, bébé doit dormir dans votre chambre, afin de prévenir la mort inexpliquée du nourrisson. Pour des raisons de sécurité et de confort, vous pouvez choisir de pratiquer le Co dodo et mettre votre bébé dans sa chambre plus tard. Chaque nuit, prévoyez sur votre table de nuit, tout ce dont bébé aura besoin (couches, biberons, lait en poudre, eau, dosettes, lange, tenues de rechange bavoir). Après chaque tétée la nuit, il n’est pas nécessaire de changer sa couche, mais laissez-le profiter de son sommeil et profitez du votre également.

un bébé est endormi sur le ventre sur un lit avec un ours en peluche posé à côté de lui.
Un doudou ou une peluche familière est là pour le rassurer

Mieux gérer le sommeil de bébé en vacances

Le long d’un weekend ou à la veille du départ d’un voyage avec bébé, vous vous demandez comment gérer le sommeil de votre enfant loin de votre maison. Vous connaissez l’importance du sommeil pour les enfants et vous savez également que les habitudes et les rituels sont essentiels, pour bien faire dormir un nourrisson. Et l’environnement doit être familier et apaisant pour permettre à bébé de bien passer ses nuits. Mais vous êtes persuadé que bébé ne peut pas bien s’endormir ailleurs que dans sa chambre, bien installé dans son berceau ou dans son lit.

En période de vacances ou pendant de long weekend hors de la maison, ce n’est pas toujours facile de concilier le sommeil de bébé et le voyage. Pour que votre nouveau-né dorme correctement en vacances ou le long d’un weekend en famille et hors de la maison et surtout pour éviter de décaler le rythme de sommeil, que vous venez juste de mettre en place, il vous faut quelques astuces. De simples et pratiques astuces, qui vous permettront de passer des moments de rêve avec votre bébé.

Habituer bébé à dormir ailleurs qu’à la maison

Les baroudeurs apprécieront cette astuce. Très tôt, habituez votre bébé à dormir ailleurs que dans son lit. Que ce soit pour de longues vacances ou pour les petites virées en famille, entrainez votre bout à toute éventualité. Il faut noter que de 0 à 6 mois, un enfant peut s’endormir presque partout. Mais au-delà de cet âge, il cherche ses repères et s’approprie un rythme. Il devient un être qui a ses habites et qui les aime. Mais habituer l’enfant à ces sorites hors de la maison, l’aiderait à acquérir la confiance nécessaire et à sortir de son cadre de vie habituel.

Le choix d’un endroit adapté

Ce n’est pas un problème de partir en voyage avec bébé. Mais pour les nuits et pour les siestes, privilégiez un endroit calme, apaisé et serein. Si au cours de votre voyage, vous optez pour la location, choisissez la pièce la plus en retraite et la plus tempérée. Vous pouvez modifier l’espace en créant une atmosphère propice au sommeil de votre bébé.

Dormir dans un autre lieu que son environnement habituel peut angoisser un enfant. Mais en prenant le temps de lui expliquer ce qui va se passer les jours à venir, là où vous partez et où il dormira, il sera en parti rassuré. Parlez-lui avec calme et confiance, il comprendra, car les bébés ressentent les émotions. Votre enfant peut être un bébé facile à la maison, mais pendant les voyages, il peut pleurer avant de s’endormir. Ne vous formalisez pas s’il pleure les premiers jours. Ça lui passera et il finira par s’y habituer.

A lire également : Où bébé doit faire la sieste ?

Une routine apaisante

Que ce soit pour la sieste ou pour la nuit, respectez son rituel du coucher. Même si vous changez de cadre de vie pour une période courte, le rythme de votre enfant ne doit pas changer. Il doit être respecté au maximum, pour que vos vacances nos virent pas au cauchemars. Dans la journée comme dans la soirée, couchez votre enfant à ses heures habituelles. Ne le coucher ni plus tôt, ni plus tard, il éprouvera des difficultés à s’endormir. En ce qui concerne la sieste, ne sautez pas ses moments de sieste. Et pendant sa sieste, profitez pour vous reposer aussi.

L’heure avant le coucher doit se dérouler dans le calme. Car un sommeil apaisant et de qualité favorise l’apprentissage et la croissance de l’enfant. Pour une routine apaisante, vous pouvez ranger tous les jouets que votre enfant a utilisé dans la journée. Le plus important est que le coucher de l’enfant se fasse de façon positive et dans la détente. Ne vous empressez pas pour mettre votre bébé au lit, mais gardez le contrôle du temps.

S’équiper pour le sommeil de bébé hors de la maison

Si vous disposez d’un réducteur de lit à la maison, emportez-le pendant vos déplacements avec votre bébé. Cela lui permettra d’avoir l’impression d’être un peu à la maison et dans son cocon et facilitera son endormissement. La tétine, le doudou et toutes les affaires et objets dont il est habitué et qui lui procurent sécurité doivent être dans son sac ou dans sa valise.

Pourquoi faut-il bien gérer le sommeil de bébé ?

Dormir est un besoin fondamental. Et un sommeil de qualité favorise le développement de bébé et l’aide dans ses apprentissages. Le manque de sommeil ou un sommeil de mauvaise qualité peut nuire à la santé de l’enfant et affecter son comportement, sa mémoire et sa capacité à contrôler ses émotions. Un bon sommeil en nombre suffisant et de bonne qualité contribue au développement et aux apprentissages de l’enfant. Pendant le sommeil, l’enfant arrive à cimenter tout ce qu’il a appris au cours de la journée.

Dormir suffisamment permet à l’enfant de renforcer son apprentissage de langage, d’habileté motrice et de stratégies pour résoudre les problèmes. Il reste en alerte pendant la journée et utilise mieux son raisonnement. Un bébé qui dort bien est en pleine forme et se développe bien sur le plan physique, émotionnel et mental.

Les atouts d’un sommeil de qualité

Le corps de l’homme a une horloge interne, qui régule l’alternance de l’éveil et du sommeil durant une journée. Ce processus est appelé rythme circadien et est influencé par de nombreux signaux tels que les bruits, lumières et mouvements externes que le cerveau capte au cours d’une journée. Alors pour garantir un sommeil de qualité à son enfant, il convient de connaitre ces éléments, qui peuvent aider ou nuire aux périodes de repos.

Pour offrir un sommeil apaisant à un bébé, il faut porter une attention particulière à certaines habitudes de vie. Les horaires de sommeil, les devoirs, les routines les écrans, les activités et l’alimentation sont les facteurs à prendre en compte.

Gérer le sommeil de bébé : en résumé

Avant de mettre bébé au lit, prévoyez un temps entre son dernier repas et le coucher. Car la digestion peut nuire au sommeil. A ces heures, les aliments qui excitent, et qui contiennent de la caféine ou les boissons énergisantes ne doivent pas être donnés à l’enfant.

Aux heures du coucher, il est conseillé d’éviter les écrans. La luminosité des écrans éveille le cerveau et ne le prépare pas au repos. Au moment du coucher, il se peut que votre bout vive des périodes d’anxiété, faites plus attention à lui et si vous remarquez qu’il est craintif, prenez le temps de le comprendre et de l’aider à surmonter.

Si vous créez un environnement favorable et instaurez une routine du coucher, vous pouvez venir à bout de ces problèmes. Vous pouvez laisser votre ange dormir avec son doudou préféré ou laisser une veilleuse allumée, pour l’aider à profiter de ses moments de sommeil. Mais si les problèmes persistent et deviennent importants, mieux vaut consulter un pédiatre.

Avez-vous des difficultés à endormir votre bébé ? Fait-il ses nuits ou tarde t-il ? Racontez-nous en commentaire.

Panier
Retour haut de page