Un bébé très tonique : Que faire ?

Chaque bébé a sa propre personnalité : certains sont calmes et détendus, d’autres sont plus agités et nerveux. Ces derniers, qualifiés de bébés très toniques, peuvent rapidement laisser leurs parents désemparés face à des situations du quotidien difficiles à gérer.

Un bébé tonique, qu’est-ce que c’est ?

Le tonus, c’est ce qui permet aux muscles d’avoir une résistance à la gravité, nous permettant notamment de nous tenir debout. Chez un nouveau-né, la tonicité musculaire est faible durant les premiers mois, mais se fortifie avec le temps. Certains bébés ont un développement précoce de leur tonus musculaire, donnant l’impression qu’ils ne sont jamais détendus et éprouvent un besoin constant d’interagir avec leur environnement et leurs parents.

La tonicité d’un nourrisson est un signe positif d’éveil, mais peut s’avérer problématique lorsqu’elle est trop prononcée. S’exprimant souvent par une crispation musculaire, des nuits difficiles et des coliques fréquentes, elle peut rapidement devenir difficile à vivre pour vous et votre bébé.

Les causes d’une grande tonicité

La grande tonicité d’un bébé peut être multifactorielle et son origine n’est pas toujours clairement identifiable. Quelques pistes permettent tout de même de déterminer des éléments déclencheurs.

Bébé tonique en train de pleurer
Un bébé très tonique : Que faire ? 4

Les bébés aux besoins intenses (BABI)

Ce concept, développé dans le courant des années 80 par le pédiatre américain William Sears, désigne les bébés qui ont un besoin constant d’attention de la part des adultes. Dès que le papa ou la maman détourne son attention pour vaquer à ses occupations, le bébé aux besoins intenses (BABI) s’agite et pleure jusqu’à ce que l’un des deux parents revienne vers lui pour le prendre dans ses bras. Les BABI sont reconnaissables aux comportements suivants :

  • une forte activité ;
  • un besoin permanent d’attention ;
  • un gros appétit, avec des tétées fréquentes qui durent longtemps ;
  • un sommeil court et agité ;
  • une hypersensibilité ;
  • une angoisse en présence de personnes inconnues.

La liste n’est pas exhaustive, mais contient les principales caractéristiques permettant d’identifier les BABI. Attention, la notion de BABI est réservée aux nourrissons de plus de 3 mois. En dessous de cet âge, les bébés ne sont pas en mesure de faire de caprices, par conséquent leur besoin d’attention est naturellement intense. À noter également que le concept de BABI ne fait pas consensus dans la communauté pédiatrique. Il est notamment critiqué pour son manque de rigueur scientifique, mais permet malgré tout de mettre des mots sur une réalité à laquelle font face de nombreux parents.

Une hypertonie musculaire

Le tonus musculaire est important, car il permet au nourrisson de vaincre peu à peu la force de gravité pour parvenir à réaliser ses premiers pas. Les bébés atteints d’hypertonie ont un tonus trop important, caractérisé par une contraction quasi continue et involontaire des muscles. Ces raideurs génèrent un inconfort, source d’agitation. Certains signaux, caractéristiques de l’hypertonie, doivent vous alerter :

  • positionné sur le ventre, il n’est pas à l’aise, lève ses jambes et ses bras ;
  • placé sur le dos, il penche sa tête en arrière et à tendance à se cambrer ;
  • ses muscles sont constamment raides, contractés ;
  • ses mains sont souvent fermées, englobant le pouce ;
  • il ne se protège pas lors d’une chute ;
  • les mouvements sont rigides et maladroits ;
  • pour les enfants de plus un an, la marche se fait sur la pointe des pieds due à des raideurs dans les jambes et le dos.

Si vous observez une ou plusieurs de ces caractéristiques chez votre enfant, consultez votre pédiatre qui saura les interpréter avec davantage de précision. Certains signaux peuvent en effet s’avérer bénins, à l’image des mouvements rigides et maladroits qui peuvent être temporaires et liés au processus normal d’apprentissage de la motricité.

Un inconfort physique

Enfin, il est possible que la grande tonicité de votre enfant provienne d’une gêne physique. Les poussées dentaires, les reflux gastriques et les coliques peuvent entraîner des crispations continues chez le nourrisson. Les douleurs chroniques empêchent l’obtention d’un sommeil réparateur et fatiguent l’enfant, engendrant énervement et agitation. L’identification du problème et le suivi d’un traitement adapté sur prescription pédiatrique devraient permettre d’apaiser votre bébé et vous permettre de retrouver du calme et de la sérénité.

Bebe très tonique en train de jouer
Un bébé très tonique : Que faire ? 5

Quelles solutions adopter ?

Si une pathologie est clairement diagnostiquée, suivez les recommandations de votre pédiatre. Néanmoins, dans de nombreux cas, les causes d’un excès de tonus chez l’enfant ne sont pas clairement identifiées. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour tenter d’apaiser votre enfant.

Des jouets adaptés

En plus de contribuer à son éveil, certains jouets peuvent permettre à un bébé très tonique de dépenser son surplus d’énergie. Les petites balles de sport, souvent vendues en kit contenant un ballon de foot, de basket et de rugby, lui permettront de se défouler en toute sécurité. Le lancer et le rattrapage des balles lui permettront également de développer son habileté et sa coordination. Les tapis de motricité, sonore et lumineux, constituent un très bon exercice physique qui stimulera son ouïe et sa vue. Les grenouilles, lapins et autres animaux sauteurs gonflables rigolos sont un excellent moyen pour l’enfant de se défouler tout en travaillant son équilibre. Enfin, les jeux de construction avec des blocs mous, sont idéaux pour développer sa créativité et sa capacité de concentration.

Les massages

Outre leur vertu apaisante, les massages permettent de développer le lien affectif entre le parent et son bébé. Pour que ce moment privilégié avec votre nourrisson se passe dans les meilleures conditions, veillez à respecter quelques principes de base :

  • ne massez jamais votre enfant avant ou après un repas. La période située après le bain et avant le coucher est le moment idéal pour le détendre et faciliter son endormissement ;
  • ne dépassez pas le quart d’heure, au risque de le fatiguer ;
  • vos mains doivent être tièdes, pour que le contact avec sa peau soit le plus agréable possible ;
  • vos ongles doivent être suffisamment courts pour ne pas risquer de le griffer par inadvertance ;
  • respectez une température ambiante d’environ 25 °C pour éviter qu’il n’attrape froid ;
  • évitez les gestes rapides et trop appuyés, les massages plus vigoureux requièrent des gestes précis qui doivent être effectués par des professionnels.

Si vous avez des doutes sur les bons gestes à adopter pour masser votre bébé, demandez conseil à votre pédiatre qui saura vous aiguiller.

Ostéopathie et acupuncture pédiatrique

Les bébés très toniques peuvent parfois souffrir de torticolis, de troubles digestifs ou musculosquelettiques. Un ostéopathe habitué à travailler avec des nourrissons pourra prodiguer des soins visant à apaiser les maux de votre bébé.

Les douleurs liées à des troubles physiologiques peuvent avoir des impacts sur la qualité du sommeil de votre enfant ; engendrant des répercussions directes sur son niveau de nervosité durant la journée. L’acupuncture peut apporter un soulagement à des troubles aussi divers que la constipation, les tensions musculaires et les reflux gastriques. En règle générale, les acupuncteurs n’utilisent pas d’aiguilles lors d’une séance avec un nourrisson, mais vont stimuler par divers moyens des points précis permettant d’apporter un soulagement à votre enfant.

Avant de prendre rendez-vous avec un ostéopathe ou un acupuncteur, demandez conseil à votre pédiatre. Il sera le plus à même de confirmer la nécessité de réaliser des soins et de vous orienter vers un praticien compétent.

Bébé très tonique prend un bain chaud
Un bébé très tonique : Que faire ? 6

Les bains chauds

Pour les bébés souffrant d’hypertonie, les bains chauds auront pour vertu de détendre ses muscles. Ils sont également excellents pour son esprit, apaisant ses tensions et ses pleurs. C’est pourquoi il est souvent conseillé de donner les bains plutôt le soir, afin de faciliter son sommeil. Veillez à respecter une température de 37 °C correspondant à sa chaleur corporelle.

La solution miracle n’existe pas !

Les solutions préconisées ci-dessus seront peut-être efficaces chez certains nourrissons, mais chaque bébé est unique et ne réagira pas de la même manière. Certains bambins sont plus énergiques, agités et nerveux que les autres, cela fait partie de leur personnalité et ne signifie nullement que ceux-ci sont anormaux ou souffrent d’une pathologie. Les pédiatres sont unanimes sur un point : le comportement d’un bébé ne détermine en aucun cas l’attitude qu’il adoptera lorsqu’il sera enfant puis adolescent.

Enfin, déculpabilisez-vous : si votre bébé est très tonique, ce n’est pas de votre faute. Rappelez-vous que vous n’êtes pas seuls, d’autres pères et mères vivent une situation similaire. N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires, d’autres parents se reconnaîtront sûrement à travers votre récit !

Panier
Retour haut de page