Comment savoir si bébé fait ses dents ?

Au cours des premiers mois de sa vie, votre bébé va connaître de très nombreux bouleversements physiques et psychiques. Imaginez un peu, après avoir passé 9 mois bien au chaud dans le ventre de sa maman, celui-ci va découvrir le monde extérieur, puis les joies de l’alimentation, apprendre à se tourner, à s’asseoir, faire du quatre pattes, puis se lever… Et tout ceci en seulement quelques mois ! L’un des grands changements qui arrive dans la plupart des cas aux alentours de ses 6 mois est celui de l’apparition des premières dents. Les poussées dentaires sont en général très redoutées chez les jeunes parents qui ne savent pas toujours détecter l’apparition des premiers symptômes puis comment soulager bébé.

Les premières dents riment souvent avec nuits courtes et pleurs, voire fièvre et maladie pour les plus malchanceux d’entre nous. Nous allons ici vous guider, pas à pas, à travers les différentes étapes de l’apparition des premières dents de lait, afin que vous puissiez mieux comprendre comment votre enfant vit cette phase et ainsi soulager sa douleur et le réconforter à chaque instant. Rassurez-vous, nous nous sentons tous impuissants et désemparés la première fois que cela arrive. Avec une bonne préparation et de solides connaissances, vous serez à même de prévenir les poussées dentaires de votre bébé et deviendrez de véritables experts en la matière !

Suivez notre guide et venez découvrir toutes les vicissitudes de la bouche de votre petit bout d’chou !

Poussée dentaire : que se passe-t-il réellement dans la bouche de votre bébé ?

bébé sur le ventre avec ses doigts dans la bouche
Comment savoir si bébé fait ses dents ? 6

Nous vous l’expliquions ci-dessus, pendant les premiers mois de sa vie, le corps du nouveau-né subit d’énormes métamorphoses sur le point physiologique. Durant sa première année, l’enfant connaît des changements d’une ampleur incomparable. En effet, son corps changera plus durant ces 12 petits mois qu’au long de toute sa vie ! L’un de ces changements majeurs se situe au niveau de sa bouche et plus particulièrement de ses dents. Il vous faudra donc bien comprendre ce qu’il se passe à ce niveau, pour être à même de lui apporter du réconfort et le soulager le moment venu.

Le doublement des gencives

Il est coutume de dire que la première dent sort vers 6 mois, sachez toutefois qu’il n’y a aucune règle exacte et que certains enfants voient leurs premières dents de lait apparaître bien après leurs 12 mois. A contrario, certains nouveau-nés naissent même avec une ou deux dents (souvent recouvertes par les gencives par la suite).

L’un des signes évocateurs de cette sortie dentaire, celui qui ne vous trompera jamais, est celui que l’on appelle communément le doublement des gencives.

Le doublement des gencives ? Quésaco ? C’est en réalité un terme un peu barbare pour expliquer que bébé va voir ses gencives gonflées, voire se tuméfier. En effet, il faut bien que ses dents de lait arrivent à percer un jour ou l’autre ! Et pour y parvenir, elles vont venir pousser la gencive, tout simplement. Soyez bien attentif, car ce changement physique n’est pas toujours facile à repérer : la muqueuse entourant les dents devrait s’aplanir et devenir plus large. Et oui, notre corps est très bien fait, tout est prévu pour faire de la place aux petites incisives toutes neuves.

En plus de cet « élargissement », vous devriez voir la couleur des gencives changer, au fur et à mesure de l’avancée du processus. D’une belle couleur rosée, celle-ci passera au rouge vif, voire virera au bleu certaines fois.

Rassurez-vous ces symptômes sont totalement bénins ! Ils peuvent parfois être douloureux pour votre chérubin, mais nous verrons par la suite comment le soulager facilement.

La sortie de la première dent de lait.

les premières dents de bébé
Comment savoir si bébé fait ses dents ? 7

A ce stade de notre explication, nous ne pouvons que vous réconforter en vous affirmant que l’éruption des dents de lait peut également passer totalement inaperçue chez certains enfants (petits veinards !).

Si vous tenez toutefois à surveiller attentivement le calendrier des changements physiologiques de bébé, sachez que généralement, l’apparition de la première dent rime souvent avec diversification alimentaire (en effet, cela coïncide finalement avec les recommandations de l’OMS sur un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois de bébé). Mais comme nous vous le précisions plus haut, ce repère ne peut être tenu pour argent comptant, tant les dates varient d’un enfant à l’autre.

Les premières quenottes qui viennent à percer sont souvent celles situées à l’avant de la dentition, d’abord les deux du bas, puis les deux du haut (bien qu’encore une fois, il s’agisse ici de cas généraux et que nous ne vous le répéterons jamais assez, chaque enfant est unique). On les appelle les incisives médianes. Ce sont elles qui aideront votre enfant à couper et à grignoter les aliments que vous lui servirez, participant ainsi activement à une bonne digestion.

Les autres incisives devraient ensuite percer en suivant. Les molaires, qui ont pour fonction de broyer, ne sortiront, que pour leur part, après la première année de bébé, puis viendront pour finir les canines (votre petit bout aura au total 20 dents). Bien évidemment, l’alimentation que vous choisirez devra tenir compte de la fonction de ses dents. Si bébé ne peut pas encore broyer, n’essayez donc pas de lui servir des crudités.

Reconnaître les symptômes.

bébé dans son lit en body blanc
Comment savoir si bébé fait ses dents ? 8

Maintenant que vous connaissez les différentes étapes de la dentition de votre poupon, nous allons tenter de vous donner toutes les clés sur les symptômes physiques et comportementaux que vous pourrez remarquer chez un enfant, lors d’une poussée dentaire. En effet, il est des signes qui ne trompent pas !

Les différences de comportement.

De manière générale, lorsque votre bébé sera né, vous apprendrez vite que, peu importe le sujet, il pleurera quand il voudra vous dire quelque chose ou vous faire comprendre ce qu’il ressent. Ces pleurs n’auront pas grand-chose à voir avec de la tristesse, il s’agit simplement de son seul moyen de s’exprimer avant l’apprentissage du langage. Ne paniquez donc pas face à des torrents de larmes qui peuvent parfois déstabiliser les plus assurés d’entre nous.

Concernant l’apparition des premières dents, vous pourrez facilement déceler des différences dans son comportement quotidien qui vous mettront la puce à l’oreille. De par ces fameux pleurs déjà. Si mini-vous est plus ronchon que d’habitude, que vous le sentez agacé par tout et n’importe quoi et que les pleurs apparaissent à la moindre occasion, il y a fort à parier que ses premières quenottes pointent le bout de leur nez.

En plus d’être particulièrement irritable, vous remarquez que bébé mâche tout ce qui passe, de vos clés de voiture à la peluche qui traîne au sol ? Lui qui, d’habitude, est si friand des bibis ou tétés (ou des repas selon son âge) se nourrit moins, détourne la tête quand vous voulez le nourrir ?

Ses nuits (et par lien de causes à effets les vôtres) sont beaucoup plus agitées, il se réveille plusieurs fois par nuit ? Votre bout d’chou met du temps à s’endormir, lui qui d’habitude bascule dans le pays des rêves en moins de cinq minutes ? Nul besoin d’être voyant pour vous dire que vous êtes en plein cœur d’une belle poussée dentaire.

Les symptômes physiques.

En plus des changements de comportement, viendront s’ajouter quelques signes physiques qui ne trompent pas, les fameuses joues rouges par exemple, notamment si seulement une seule de ses joues se teinte d’une jolie couleur façon poupée russe.

En effet, du côté de la bouche où bébé fait ses dents, la joue se colorera naturellement, annonçant ainsi leur arrivée.

Votre enfant devrait également saliver plus qu’à son habitude. Bien loin de l’image d’Epinal du poupon rosé tout pimpant dans son bel habit neuf, voir couler de longs filets de salive de sa bouche sur vos vêtements, sera monnaie courante. Pensez à garder des langes ou des bavoirs près de vous lors de ces moments-là, votre machine à laver le linge vous dira merci !

Heureusement pour votre gentille tête blonde, cette hypersalivation lui permet surtout d’avoir une bouche bien hydratée et des gencives bien protégées lors de l’apparition des dents de lait. La nature est tout de même bien faite.

En plus de ses joues, votre cher chérubin peut rencontrer ce que l’on appelle dans le jargon médical un érythème fessier, autrement dit des fesses bien rouges et toutes irritées. Pour les moins chanceux, il se peut également qu’elles soient associées à des phénomènes de diarrhées dentaires, certes peu réjouissantes, mais totalement banales.

Enfin, il n’est pas étonnant que tous ces symptômes, qu’ils soient physiques ou comportementaux, soient accompagnés d’une petite fièvre légère. Nous verrons ci-dessous qu’il vous faudra toutefois être attentifs à certains signes, notamment la fièvre, qui nécessitent de vous rendre chez le docteur, car potentiellement symptomatiques de maladies sous-jacentes autres qu’une poussée dentaire classique.

Comment soulager la douleur des bébés ?

Pour vous parler en termes de douleurs ressenties, les anciens vous raconteront souvent que si nous devions, en tant qu’adultes, supporter le mal que ressentent nos chers bébés lors de leurs premières dents , nous serions très rapidement sujets à des malaises ou des évanouissements tant leur intensité est grande.

Mais cela restera toutefois un mystère, et réjouissons-nous d’ailleurs de ne pas avoir gardé ce phénomène en mémoire, nos douleurs dentaires de grandes personnes, pour celles et ceux qui en souffrent, étant suffisamment désagréables, voire éprouvantes, comme cela.

Voici toutefois des conseils et astuces qui pourront apaiser votre enfant lorsqu’il connaîtra une poussée dentaire.

Les bons réflexes pour le calmer.

bébé dans les bras de sa maman
Comment savoir si bébé fait ses dents ? 9

Avant de rentrer dans le vif du sujet avec des méthodes ou des moyens concrets pour parer à cette douleur pénible de première dent, il faut quand même que l’on vous dise que, dès que vous verrez votre bébé en souffrance à cause de ses quenottes (parce qu’après avoir lu tout ceci, vous êtes désormais un expert en poussée dentaire et les signes avant-coureurs n’ont plus aucun secret pour vous), rien ne le réconfortera plus qu’un énorme câlin de votre part. Et oui, au-delà de tout ce que les commerces spécialisés en tous genres et autres pharmacies pourront vous proposer, il n’y a rien de plus réconfortant que de se faire cajoler par ses parents.

Nos conseils pour soulager bébé dès les premiers symptômes

bébé avec son anneau de dentition
Comment savoir si bébé fait ses dents ? 10

Une fois que cet instant plaisir et cocooning sera passé, vous apprendrez rapidement qu’il existe tout un tas de moyens qui devraient vous aider à l’apaiser.

● Lui frotter les gencives : vous pouvez, avec votre doigt que vous aurez au préalable bien nettoyé, cela va sans dire, exercer de légères pressions sur la partie gonflée de la gencive, cela diminue la douleur. Dans le même esprit, et peut-être plus efficace, enroulez un petit tissu mouillé à l’eau froide autour du doigt et passez-le sur la zone sensible. Vous pouvez même le laisser mâchouiller ce tissu, associé à l’eau froide, cela devrait vraiment lui faire du bien. Brosser les dents de bébé très délicatement avec des brosses à dents spéciales (poils très souples ou à petits picots) pourra également s’avérer utile.

● Le fameux anneau de dentition : très connu des parents, et très souvent sur les listes de naissance, l’anneau de dentition est un moyen simple de laisser bébé se soulager seul (s’il maîtrise la préhension) de ses douleurs dentaires. Certains parents ne jurent que par l’anneau de dentition réfrigéré, car le froid apporte en plus une légère anesthésie locale à la gencive.

Attention toutefois à ne jamais congeler cet anneau. Vous pouvez également le choisir texturé ou nervuré (un peu comme la brosse à dent à picots). Pour un choix parfait, il vous faudra veiller à ce qu’il soit suffisamment grand pour que bébé ne puisse pas le mettre entièrement dans sa bouche, et conçu dans des matériaux dits incassables » (par exemple il ne doit pas pouvoir s’effriter partiellement, imaginez s’il y a du liquide à l’intérieur), et si possible les plus naturels qui soient (on évite le PVC).


● Du côté de la pharmacie : vous trouverez de nombreux remèdes plus ou moins naturels qui permettent sur le papier de soulager les poussées dentaires. Cela ne coûte rien de les essayer si votre bébé ne s’apaise pas avec les méthodes citées plus haut. L’un des plus célèbres, car bien connu des adultes également en cas de douleurs, est la prise de paracétamol. Veillez bien évidemment à respecter les doses prescrites selon le poids de bébé.

Vous pourrez par aussi vous munir d’un gel dentaire qui va venir anesthésier localement la gencive en souffrance. Très simple à appliquer (avec le doigt) il est également antiseptique. On privilégiera une utilisation après le repas, le biberon ou la tétée, car la langue de l’enfant peut s’engourdir un peu. Comme le gel, il existe des huiles à appliquer, celles-ci ont l’avantage d’être plus naturelles que le gel. Vous pouvez bien sûr vous tourner, après un avis médical, vers l’homéopathie qui propose des traitements de fonds en granules, ou des solutions à avaler et aux propriétés apaisantes.

Enfin, nous avons constaté que d’autres tendances apparues il y a peu, rencontrent du succès auprès des jeunes parents, telles que les racines d’iris. Un peu comme les bâtons de réglisse que nous mastiquions étant enfants, bébé prendra un malin plaisir à en faire de même avec l’iris. Celles-ci ont de belles vertus apaisantes et aideront les dents à percer grâce aux frottements.

Les écueils à éviter : gare aux remèdes de grand-mère !

Si vous avez des grands-mères dans votre entourage, il est fort probable que celles-ci vous prodiguent de curieux conseils en matière de poussées dentaires. Vous trouverez également des astuces plus loufoques les unes que les autres sur Internet. Nous ne vous le recommanderons jamais assez, comme pour tous les sujets d’ailleurs, si vous avez le moindre doute sur une méthode ou sur l’état de santé de votre bébé, rien ne vaut un coup de fil au pédiatre. Celui-ci aura un avis médical fiable, vous pouvez lui faire confiance.

De notre côté, voici un petit éventail de ce qu’il vaut mieux éviter de faire si nous voulons réellement soulager nos bébés et leurs premières dents.

● Premièrement, mettez dans un placard (que vous fermerez à double tour) les remèdes tels que l’eau sucrée, le sirop ou le miel. Vous seriez bien embêtés si les dents de votre petit cœur apparaissent toutes cariées !

● Deuxièmement, évitez le collier d’ambre. Très prisée par tous les parents du monde (plus de 50 % des bébés auraient un collier d’ambre), l’ambre aurait des vertus régulatrices d’énergie et aiderait bébé à passer sans mauvais symptômes les phases douloureuses de l’éruption dentaire. Les risques pour bébé de s’étouffer ou s’étrangler sont pourtant bien présents et ses jolies qualités vantées depuis des générations n’ont jamais été prouvées. Mieux vaut donc prévenir que guérir !


● Enfin, comme nous vous le stipulons plus haut, les crudités et autres aliments durs ne doivent pas être donnés avant l’apparition des molaires, également de par les risques d’étouffement qu’ils pourraient entraîner.

Bye bye les quignons de pain rassis !

En conclusion : faites-vous confiance !

Nous voilà donc au bout de ce que nous pouvions vous dire sur l’apparition des premières dents chez les bébés. Vous pourrez désormais les prévoir, mieux comprendre pourquoi votre bébé réagit de la sorte et surtout essayer nos trucs et astuces pour soulager rapidement les douleurs.


Une chose est sûre, c’est qu’il faut vous faire confiance ! Si vous sentez que votre enfant ne va pas bien et que les signes que l’on pourrait associer à des poussées dentaires peuvent être plus graves qu’ils n’y paraissent, n’hésitez pas à appeler votre pédiatre qui posera un diagnostic fiable et précis.

N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience en la matière !

Panier
Retour haut de page